Quelle équipe de France contre les Pays-Bas ?

Quelle équipe de France contre les Pays-Bas ?

DirectLCI
FOOTBALL - Didier Deschamps devrait conserver le 4-3-3 aligné en barrage retour face à l’Ukraine, le 19 novembre dernier, à l’occasion de la réception des Pays-Bas, mercredi, en amical. En effectuant toutefois quelques changements loin d'être anodins dans sa composition d'équipe.

De son propre aveu, Didier Deschamps a "quelques acquis et aucune certitude". Les fameux "acquis" ? Le barrage retour contre l'Ukraine (3-0) pour valider la qualification pour le Mondial en renversant une situation qui paraissait compromise après la défaite (2-0) à l'aller. Et c'est à peu près tout. Il est donc logique de voir le sélectionneur miser sur un embryon de continuité en conservant le 4-3-3 et la majeure partie des joueurs l'ayant composé le 19 novembre pour l'ultime test avant le Mondial, qui opposera les Bleus aux Pays-Bas en amical mercredi soir.

Si l'on se fie au seul entraînement où DD a pu disposer de la totalité de son groupe (excepté Grenier, forfait), c'est-à-dire la mise en place tactique de veille de match, scrutés par plusieurs témoins malgré le huis-clos ce mardi soir, le coach va en effet aligner un onze où figurent huit des titulaires de la fin novembre : le gardien Lloris, les défenseurs Evra et Varane, les milieux Pogba, Cabaye et Matuidi, ainsi que les attaquants Valbuena et Benzema.

Au poste de latéral droit, Sagna effectuera son retour dans l'équipe type au détriment de Debuchy, qui avait disputé les deux manches du barrage contre l'Ukraine, preuve que la hiérarchie n'est pas établie dans la tête de Deschamps. Sakho trop juste physiquement, c'est Koscielny, expulsé à Kiev et suspendu au retour, qui retrouve logiquement sa place en charnière.

Deschamps détaille enfin son plan de jeu

Ribéry ? "Il a fait une bonne séance hier (lundi), je vais voir avec lui s'il est possible de lui faire disputer un bout de match sans prendre de risque", révélait le sélectionneur quelques heures plus tôt. Opéré il y a peu d'un gros hématome à la fesse, l'ailier gauche du Bayern Munich n'est pas suffisamment remis pour débuter. Une chance pour Griezmann, qui connaitra ainsi les honneurs d'une titularisation pour sa première sélection.

Voilà pour la composition. Reste le plan de jeu, qui demeure flou après une campagne de qualification chaotique. "C'est un rapport de force, a expliqué le coach, interrogé à ce sujet en conférence de presse. On recherche la maîtrise mais cela dépend aussi de l'adversaire. Face à l'Espagne par exemple, c'est difficile de rivaliser dans la possession du ballon... On cherchera à mettre beaucoup d'intensité, à aller chercher les ballons sans devoir attendre. À nous de prendre les choses en main." En effet, il est temps.

L’équipe probable : Lloris - Sagna (ou Debuchy), Koscielny, Varane, Evra - Pogba, Cabaye, Matuidi - Valbuena, Benzema, Griezmann

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter