Quels autres attaquants que Lacazette peuvent profiter de la blessure de Giroud ?

Football
DirectLCI
ÉQUIPE DE FRANCE - Opéré mercredi d'une fracture du tibia gauche et absent quatre mois selon son club d'Arsenal, Olivier Giroud permet, malgré lui, d'effectuer des essais au poste de n°9. Passage en revue de ceux qui pourraient succéder à Alexandre Lacazette, retenu, lui, ce jeudi dans la liste pour affronter l'Espagne le 4 septembre puis la Serbie le 7.

"Il y aura des nouveaux joueurs, car le vivier est là, et des changements d’animation. Je veux étudier d’autres possibilités pour avoir le maximum d’informations en ma possession dans d'ici à l'Euro 2016. Il faut élargir la palette de choix." Ainsi a parlé Didier Deschamps, ce jeudi, juste après avoir annoncé sa liste de 23 joueurs en vue des matches face à l'Espagne (le 4 septembre) puis en Serbie (le 7). Une manière de voir déjà plus loin, l'idée du sélectionneur étant de pouvoir s'appuyer, à court ou moyen terme, sur un schéma à deux pointes où Karim Benzema serait plus libre. Logiquement, le "réserviste" Alexandre Lacazette a été le premier choisi. Mais d'autres pourraient suivre.

André-Pierre Gignac (28 ans)
Auteur de trois buts en autant de matches depuis le début de la nouvelle saison, le Marseillais était déjà en balance avec le Lyonnais pour prendre la place laissée vacante par Giroud. Surtout, il reste sur une très belle saison dernière, durant laquelle il a planté 16 fois malgré un collectif défaillant derrière lui. Didier Deschamps le connaît bien pour l'avoir entraîné à l'OM et a perçu sa progression fulgurante de ces derniers mois : il l'avait rappelé en septembre dernier. Son retour est imminent.

Wissam Ben Yedder (24 ans)
Lui aussi buteur à 16 reprises la saison passée en Ligue 1, le Toulousain a encore impressionné durant la préparation estivale de son club. Au point que des recruteurs du FC Barcelone sont venus le superviser fin juillet. Même s'il est beaucoup moins complet qu'un Gignac, sa technique très sûre, son sens du dribble, son sang froid et sa vivacité, développés à l'époque où il jouait en salle, lui donnent un profil singulier, qu'aucun de ses concurrents ne peut mettre en avant.

Yaya Sanogo (21 ans)
Tout le monde a fini par l'oublier, depuis qu'il a cessé de planter des quadruplés à la chaîne avec Auxerre pour aller cirer le banc d'Arsenal en 2013. Les Anglais ne l'ont d'ailleurs vraiment découvert que cet été, au cours d'une préparation d'avant-saison où il a tellement planté qu'il n'a laissé que des miettes aux autres attaquants de son club, dont un certain... Olivier Giroud. Titulaire lors du Community Shield remporté (3-0) contre City, le jeune homme a fait très forte impression, étant notamment impliqué sur deux réalisations de son équipe. Et si c'était son année ?

Paul-Georges Ntep (21 ans)
C'est l'autre petit jeune qui monte et lui aussi sort du centre de formation auxerrois. Bizarrement, il faisait plus parler de lui du temps où il flambait en Ligue 2 que depuis qu'il a rejoint Rennes, à la fin du mois de janvier dernier. Ses statistiques, dans l'élite, sont pourtant très prometteuses, surtout en débutant très rarement les rencontres et dans une équipe bretonne qui a connu une pénible fin de saison : cinq buts en dix matches. Et, cette saison, il en est déjà à deux pions en autant d'apparitions. Aujourd'hui titulaire indiscutable en Espoirs, il frappe donc avec vigueur à la porte des A.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter