Quenelle : sur Facebook, Nicolas Anelka contre-attaque

Quenelle : sur Facebook, Nicolas Anelka contre-attaque

Football
DirectLCI
FOOTBALL – Le joueur a déclenché une vive polémique outre-Manche après avoir effectué une quenelle en signe de solidarité à Dieudonné juste après son but le 28 décembre dernier. A cause de sa quenelle, la Fédé anglaise l'accuse d'avoir commis un geste antisémite, les sponsors quittent un à un West Bromwich, Nicolas Anelka, lui, n'en démord pas.

L'attaquant de West Bromwich n'a pas dit son dernier mot. Après que Zoopla, le sponsor des Baggies, a annoncé qu'il retirait ses billes , après que la Fédération anglaise a décidé de poursuivre le Français à la suite de sa quenelle dégainée le 28 décembre à l'occasion d'un but marqué, Nicolas Anelka passe à l'action.

Via son compte Facebook , il a remis en question l'expert britannique qui a  statué "sur la signification de ma quenelle" et déterminé le caractère antisémite de son geste.  "Il aurait été légitime que cet expert soit français, vivant en France, et pouvant avoir une connaissance exacte de mon geste", écrit-il sur son wall.

Le Crif a sa définition de la quenelle

Alors qu'il risque jusqu'à cinq matches de suspension, que d'autres partenaires menaceraient à leur tour de couper les vivres du WBA, Anelka semble étonnamment confiant. Et pour cause : il compte un " soutien" inattendu en la personne du président du Conseil Représentatif des Institutions Juives de France (CRIF).

Dans une vidéo postée mardi sur le site du Figaro, Roger Cukierman livre sa conception de la quenelle : "Quand ce geste est fait sur un lieu quelconque, qui n'a pas de spécificité juive, il me semble que c'est un geste de révolte un peu anarchique contre l'establishment qui ne mérite pas de sanction sévère."

"La sympathie d'Anelka pour Dieudonné (...) suspecte" 
 
"Quel meilleur expert que M. Cukierman, président du CRIF, qui explique, lui, très clairement que ma quenelle ne pouvait pas être considérée comme antisémite !", jubile Nicolas Anelka avant de demander à la Fédération anglaise "de bien vouloir enlever les charges qui me sont reprochées". On ne sait toujours pas si la FA compte faire appel à l'expert désigné par Anelka.

En revanche, on sait que l'intéressé (Roger Cukierman) a, depuis, précisé sa pensée au micro de RMC  : "Le geste conçu et réalisé par Dieudonné est antisémite et la sympathie de Nicolas Anelka (pour Dieudonné) est évidement suspecte. Je n’ai pas du tout envie d’être 'expert dans cette affaire'." Quoi qu’il en soit, si la sanction venait à être prononcée, des sources proches du club, citées par The Daily Star , pensent qu'elle pourrait pousser le joueur âgé de 34 ans à prendre sa retraite plus tôt que prévu.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter