Qui es-tu Marcelo Bielsa ?

Qui es-tu Marcelo Bielsa ?

Football
DirectLCI
FOOTBALL – Le futur entraîneur de l'OM traine derrière lui une réputation d'entraîneur aussi offensif qu'exigeant. Portrait d'El Loco, qui va s'asseoir sur le banc de l'OM en début de saison prochaine.

Déroulé le fil de la vie de Marcelo Bielsa, nouvel entraîneur de l'OM , c'est aligner les anecdotes justifiant son surnom de fou (El Loco). Né au poste d'entraîneur en 1990 à Newell's Old Boys, Bielsa devient champion d'Argentine dès sa première année. Son équipe est principalement composée de jeune de 19 à 21 ans, sortis du centre de formation, et qu'il a lui même recruté.

Selon la légende, alors qu'il parcourait le pays dans sa Fiat personnelle à la recherche de nouvelles étoiles, ont lui parle d'un jeune de 13 ans de Santa Fe. Arrivé dans la nuit chez les parents, il insiste pour voir quand même le jeune, et ne s'attarde que sur ses jambes. Mauricio Pochettino vient de débuter sa carrière de footballeur. Gabriel Batistuta suivra.

Il dessine lui-même les plans du centre d'entraînement

Il est « fou » d'abord par son implication dans son travail. Plus tard à Velez Sarsfield, il interroge tous les jours le jardinier sur la qualité et la hauteur de la pelouse pour pouvoir développer sa tactique.

Il quittera l'Atletico Bilbao, qu'il a emmené en finale de la coupe d'Espagne et de l'Europa League en 2011, après en être venu aux mains avec un employé du club parce que les travaux du centre d'entraînement n'avancent pas assez vite. A Velez, il a dessiné lui-même les plans de l'hôtel des joueurs, avec des chambres petites "pour ne pas que les joueurs puissent faire la fête" précise-t-il.

Le Chili de 2010, son chef d'oeuvre

Marcelo Bielsa est surtout "fou" de jeu offensif. Avec un schéma tactique favori, le 3-6-1. Une stratégie ultra-risquée où tous les joueurs attaques et tous les joueurs défendent. A ce niveau, ses deux plus belles équipes sont sans doute ses deux plus grands ratés.

L'Argentine se présente à la Coupe du Monde avec la plus belle équipe et le jeu le plus huilé depuis des décennies. Elle ne passera pas le premier tour. Avec le Chili, au mondial 2010, Bielsa impressionne, mais sort en huitième contre le Brésil (0-3).Mais la génération d'Alexis Sanchez bénéficie encore du travail de fond effectué par le sélectionneur.

"Si le type ne va pas sur l'un des 220 centres que je lui fais, je le tue"

Mais s'il est fou, c'est avant tout pour ses séances d'entraînement spécifique interminables. "On va faire 220 centres sur un type avec cette idée que le ballon et le joueur arrivent à une vitesse maximum et se rencontrent à un point donné. C'est comme ça qu'on met des buts sur coup de pied arrêté".

Ajoutant : "sur les 220, 5 seulement vont arriver à destination, mais j'oblige le joueur à aller tous les prendre. Si le type ne va pas sur l'un des 220 centres que je lui fais, je le tue. Je dois lui faire sentir que c'est comme s'il avait violé une femme. Parce que ce ballon qu'il n'a pas été chercher nous a enlevé notre argent, notre victoire, notre gloire, notre vie" déclarait-il à Ariel Senosian, auteur de sa biographie. Ce fou-là, est sans doute le fada qu'il fallait à l'OM.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter