Qui est Emiliano Sala, l'ex-buteur de Nantes disparu à bord d'un avion au-dessus de la Manche ?

Football
PORTRAIT - Disparu à bord d'un avion de tourisme faisant le trajet Nantes-Cardiff lundi soir, l'attaquant argentin Emiliano Sala faisait partie des joueurs atypiques et attachants du championnat de France. A force de travail acharné, le Sud-Américain a gravi peu à peu les étapes pour s'affirmer comme un des meilleurs finisseurs de Ligue 1 ces dernières semaines.

Le monde du football est sous le choc. Dans la nuit de lundi à mardi, un avion de tourisme transportant l’attaquant argentin Emiliano Sala, a disparu des radars vers 20h dans la zone de Guernesey-Aurigny, dans les îles anglo-normandes, alors qu’il devait atterrir au Pays de Galles à 21h. 


En pleine bourre au FC Nantes, le buteur avait vu son efficacité récompensée par un transfert retentissant à Cardiff City, pour un montant "record" estimé à 17 millions d'euros. Lundi, le Sud-Américain était venu dire au revoir à ses anciens coéquipiers, au centre d'entraînement du FCN, La Jonelière.

Né le 31 octobre 1990 à Cululu, dans la province de Santa Fe en Argentine, Sala a rapidement été détecté par des recruteurs européens, à l’âge de 15 ans, avant de s’envoler en 2010 pour Bordeaux. Avant de briller dans l’élite, le jeune joueur a fait ses gammes au sein des divisions inférieures, d'abord à Orléans (National), puis à Niort (Ligue 2), scorant à 18 reprises deux années de suite. De quoi éveiller la curiosité de plusieurs clubs de Ligue 1.

Un transfert salvateur vers Nantes

En janvier 2015, dans sa quête du maintien, le Stade Malherbe de Caen obtient le prêt de l’attaquant, alors très peu utilisé par les Girondins. Une arrivée qui va permettre au club normand de reprendre sa marche en avant et éviter la relégation. Pendant la deuxième partie de saison, Sala va disputer 13 rencontres de Ligue 1, pour cinq buts et trois passes décisives. A l’été 2015, après un bref retour à Bordeaux, l’attaquant longiligne (1m87) est transféré au FC Nantes pour un petit million d’euros.


Timide lors de sa première saison chez les Canaris (31 matchs, 6 réalisations, 3 passes décisives), Sala va monter en régime dès l’exercice 2016-2017, inscrivant 12 buts et délivrant 5 offrandes en 34 matchs de championnat. La saison dernière, il marque de nouveau à 12 reprises pour 3 passes décisives. C’est finalement cette saison, après un transfert avorté à Galatasaray cet été, qu’il va littéralement crever l’écran.

Une première partie de saison de feu

En seulement 19 matchs de championnat, le buteur sud-américain fait trembler les filets à 12 reprises, égalant son record dans l’élite et s’invitant parmi les meilleurs finisseurs de l’élite, en compagnie de Kylian Mbappé, Nicolas Pépé ou encore Neymar Jr. Pas forcément rapide, pas forcément technique, Sala ne tient pas tellement de l’attaquant moderne par excellence, mais compense ses faiblesses par une débauche d’énergie impressionnante et une finition de plus en plus au point.

 

"Je cours beaucoup. On peut penser que, du coup, je suis moins lucide  devant le but, mais c'est mon jeu. Je me sens bien si je cours, si je touche beaucoup de ballons", expliquait le principal intéressé en 2015. "Évidemment, en tant qu'attaquant, j'attends le but avec impatience. Mais ça ne me perturbe pas mentalement. Dans ma carrière, j'ai déjà marqué pas mal de buts, je sais le faire."

Un départ houleux cet hiver

Son ex-entraîneur, Vahid Halilhodzic, arrivé en cours de saison, ne tarit d’ailleurs pas d’éloges à son égard : "C'est un attaquant comme on en voit très peu aujourd'hui. (…) C'est un garçon très attachant, très travailleur." Contrairement à sa direction, le coach franco-bosnien voulait d'ailleurs le conserver dans l’effectif nantais : "Je sais juste que Sala est parti. Ils sont tous contents, sauf peut-être moi. Je ne veux pas entrer plus dans les détails."


Ces derniers jours, l’Argentin se faisait une joie de vivre son rêve, évoluer en Premier League, l'un des championnats les plus réputés au monde. "J’ai hâte de commencer l’entraînement, rencontrer mes nouveaux coéquipiers et me mettre au travail", confiait-il sur le site officiel du club de Cardiff au moment de sa signature.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La disparition du footballeur Emiliano Sala

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter