Fin négociateur, amoureux des langues... Qui est Oleg Petrov, le futur vice-président de l’AS Monaco ?

Football

PORTRAIT - Le 22 février prochain, l'AS Monaco va connaître un nouveau vice-président en la personne d'Oleg Petrov, à l'issue du conseil d'administration du club. Parlant portugais, espagnol, grec et anglais, le Russe de 55 ans, réputé pour être un fin négociateur, va succéder à Vadim Vasilyev, arrivé en 2013 et dont le départ a été annoncé jeudi dernier.

La tâche ne s'annonce pas des plus aisées. Vendredi prochain, Oleg Petrov devrait succéder à Vadim Vasilyev au poste de vice-président de l’AS Monaco. Et passer derrière un pedigree comptant notamment un titre de champion de France et une demi-finale de Ligue des champions, lors de la même année, en 2017. Mais d'où vient ce Russe, âgé de 55 ans et inconnu du monde du football ?

Né en 1963 à Oufa, Petrov se destine d'abord à une carrière dans le domaine linguistique. L'homme obtient un diplôme de l'institut militaire de Krasnodar, établissement placé à l'époque sous l'égide du ministère de la Défense soviétique, avec notamment, selon le journal russe Sport Express, une spécialité de traducteur en anglais et en portugais. En outre, passionné par la pratique des langues étrangères, il apprend en autodidacte le grec et l'espagnol.

Lire aussi

De l'extraction de diamant à la vente de potasse

Il poursuit ensuite son cursus à l'université d'économie Plekhanov de Moscou, selon une notice d'un de ses futurs employeurs, l'entreprise russe Uralkali. Son compte LinkedIn indique qu'Oleg Petrov a également fait un passage au sein de la Harvard Business School en 2012. Au sein de sa carrière, Petrov a navigué dans divers domaines, à savoir l'extraction de diamant, le commerce mondial d'électronique ou encore la production et la vente de potasse (servant à la production d'engrais agricoles).

Une activité qu'il a en commun avec Dmitri Rybolovlev, le président et actionnaire majoritaire de l'AS Monaco, qui a fait fortune dans la potasse en vendant l'entreprise Uralkali en 2010, très grand producteur de potasse, l'un des plus imposants mondialement. Entre 2005 et 2011, Petrov a été vice-directeur d'un groupe d'extraction de ce minerai au Bélarus où il représente les intérêts d'Uralkali, l'entreprise de Rybolovlev. Petrov a notamment été amené à négocier avec la Chine et l'Inde, comme l'explique le journal russe Kommersant.

La négociation et le relationnel, ses deux clés pour réussir ?

Après avoir occupé la fonction de directeur du marketing et des ventes de Uralkali, le natif d'Oufa rejoint Alrosa en 2015, une entreprise publique d'extraction diamantifère russe, en la qualité de conseiller du directeur d'une filiale du groupe. En 2017, Petrov côtoie Dmitri Rybolovlev en tant que directeur commercial d'Alevo, une start-up créée par l'oligarque russe en Suisse. Une collaboration qui ne durera que très peu de temps, l'entreprise faisant faillite en août 2017.

A Monaco, Petrov sera chargé de ramener un climat de confiance, étant réputé comme un bon diplomate et parlant couramment portugais, langue natale du coach en place Leonardo Jardim. Dans la lignée de la stratégie adoptée ces dernières saisons, à savoir effectuer de jolis coups et des plus-values sur le marché des transferts, ses qualités de négociateur devraient également être les bienvenues sur le Rocher.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter