Qui est Oscar "El Profe" Ortega, l’homme derrière le succès de l'Atlético?

Qui est Oscar "El Profe" Ortega, l’homme derrière le succès de l'Atlético?

DirectLCI
LIGUE DES CHAMPIONS - L’Atlético de Madrid affronte le Bayern Munich, ce mardi en demi-finale de C1, au Vicente Calderon. Dans l’ombre de Diego Simeone, se trouve un homme responsable en grande partie de la réussite des Colchoneros : Oscar "el Profe" Ortega. A la découverte de ce préparateur physique pour qui les efforts ne se négocient pas.

"C’est lui le coupable. C’est un enfer". Assis sur la pelouse, Fernando Torres est lessivé. Dans son dos passe le responsable de ses doléances. Proche de la soixantaine, Oscar Ortega, fringant et tout sourire, n’hésite pas à charrier "El Niño". Car après avoir fait souffrir ses pupilles, "El Profe" n’est jamais avare d’une bonne blague. De bourreau à confident, le petit homme endosse tous les rôles. Car, en cinq saisons à l’Atlético de Madrid, l’Uruguayen est devenu le rouage essentiel d’une machine qui n’en finit plus de gagner et d’étonner.

Vomissements en fin d’entraînement

C’est dans l’ombre de Diego Simeone et German Burgos qu’Oscar Ortega s’exprime le mieux. Si on le voit toujours lors des échauffements d’avant-match, c’est en pré-saison que le préparateur physique a la mission la plus prépondérante. Les séances physiques du "Profe", un tremblement de terre pour tout nouveau joueur débarquant à l’Atlético. Demandez à Luciano Vietto, grand espoir argentin arrivé cet été en provenance de Villarreal qui a terminé ses premiers entraînements pris de vomissements. Un mal pour un bien. Car si les Colchoneros cavalent à tout va pendant 90 minutes durant, c’est bien grâce aux séances de son préparateur physique.

A LIRE AUSSI >> Guardiola vs Simeone : qui est le meilleur ?

"L’effort ne se négocie pas", clame le charrua. Une philosophie qui plaît à Diego Simeone qui l’a ramené à l’Atlético lorsqu’il a pris les rênes des Matelassiers en 2011. Les deux hommes se sont connus au Vicente Calderon en 2003, lorsque l’ancien milieu de terrain est revenu à l’Atlético de Madrid, terminer sa carrière de joueur. "Il était déjà un entraîneur, il regardait ce qui se passait en dehors, provoquait des réunions quand quelque chose ne lui plaisait pas et toujours avec cette intention de transmettre sa grinta", expliquait Ortega dans une interview à  El Pais .

Ne jamais cesser de croire

Depuis, l’Argentin et l’Uruguayen ne se sont pas quittés. Simeone a toujours pris dans ses valises "son" préparateur physique. Estudiantes, River Plate, San Lorenzo, Catane, Racing et enfin l’Atlético de Madrid. Depuis leur arrivée, c’est tout un club qui s’est transformé. D’éternel loser à vainqueur de la Liga et finaliste de la Ligue des champions, les Colchoneros sont passés dans une nouvelle dimension. Ce mardi, face au Bayern Munich, ils auront encore l’opportunité de démontrer qu’ils sont au niveau des plus grandes équipes européennes. Et ça ne se fera pas sans efforts.

EN SAVOIR + >> Diego Godin, grand absent de la demi-finale face au Bayern Munich

Plus d'articles

Sur le même sujet