Qui est Tony Chapron, l'arbitre français sanctionné pour son croche-pied sur un joueur ?

Football
DirectLCI
FOCUS - Puni de trois mois de suspension jeudi 1er février, deux semaines après son geste sur le Nantais Diego Carlos dimanche, Tony Chapron, pourra bien revoir les terrains avant sa retraite. L'occasion de ne pas finir en eau de boudin une carrière qui ne lui a pas valu que des amitiés dans le métier. Portrait.

Son geste a fait le tour du monde. Dimanche 14 janvier, lors de la rencontre opposant le FC Nantes au Paris Saint-Germain (0-1) pour le compte de la 20e journée de Ligue 1, l’arbitre français Tony Chapron avait disjoncté, assénant un croche-patte au défenseur brésilien des Canaris Diego Carlos, qui venait de le bousculer involontairement, avant de lui infliger un second carton jaune, synonyme d’expulsion. Sur les réseaux sociaux comme dans la presse, les réactions ont été nombreuses, condamnant le geste de l’arbitre. Connu pour avoir à plusieurs reprises eu des propos agressifs envers des joueurs, qui est réellement Tony Chapron ?

Né le 23 avril 1972 à Flers, en Normandie, Tony Chapron s’est d’abord pris de passion pour le football avant de se tourner vers l’arbitrage. Il a ainsi évolué dans le club de la commune de Condé-sur-Noireau (Calvados), où ses parents vivent toujours, de 1980 à 1988. C’est dans ce même club qu’il va s’intéresser à l’arbitrage, "un peu par hasard", comme il le raconte à Ouest-France. "Souvent, dans les catégories jeunes, il y avait pas mal d'attente entre les matchs. Pour passer le temps, je me suis mis à arbitrer. J'avais 15 ans lorsqu'un des dirigeants du club m'a alors proposé de passer le premier examen."


Après un long apprentissage au niveau amateur et des fonctions de surveillant de lycée dans sa région, puis de conseiller principal d’éducation dans un lycée de Grenoble, Tony Chapron gravit progressivement les échelons, allant du départemental à la Ligue 1, qu’il découvre en 2005, à 33 ans. Pour sa grande première dans l’élite du football français, l'Ornais d'origine est alors en charge d’arbitrer une rencontre opposant le Toulouse FC au RC Lens (0-0) lors duquel il va sortir trois cartons jaunes. Pour sa première saison chez les "grands", Chapron distribuera 48 cartons jaunes, 1 rouge direct et 3 cartons jaunes donnant lieu à une expulsion, le tout en 14 matchs.

13 ans d'arbitrage et de polémiques

13 ans plus tard, le natif de Flers cumule 216 rencontres en Ligue 1 pour 757 cartons jaunes et 65 rouges, dont 38 directs, et une flopée de polémiques. Avant celle de dimanche, l’arbitre de 45 ans a été sous le feu des critiques à de nombreuses reprises. Deux ans après ses débuts, en 2007, Chapron s’en prend ainsi à Cédric Lécluse, alors capitaine de l’AS Nancy-Lorraine : "Tu vas la fermer ta gueule, toi !" aurait-il lancé au joueur, qui cherchera à ce que l’arbitre soit sanctionné. Sans succès.


En mai 2009, lors d’un Valenciennes-Bordeaux (1-2), la rencontre se poursuit dans les vestiaires, le club nordiste ne digérant pas les expulsions de Siaka Tiéné, Luigi Pieroni et de son entraîneur Antoine Kombouaré. Le président du VAFC, Francis Decourrière, s’emporte alors contre l’arbitre : "Vous êtes une raclure de bidet, une honte de l'humanité, c'est scandaleux". Selon L’Équipe, l'arbitre aurait indiqué à des joueurs valenciennois qu'il ferait tout pour qu’ils descendent en L2. "Les cartons ce soir, c'est pour Valenciennes", aurait-il dit. Le défenseur Rafael Schmitz rapporte quant à lui des propos de Chapron : "Il m’a dit : 'En seconde période, on va vous enc****.'"


Moins grave mais tout aussi déconcertant, le 20 mars 2015, après une victoire du PSG face à Lorient (3-1), Zlatan Ibrahimovic, auteur d’un triplé, s’approche de l’arbitre pour récupérer le ballon du match, comme la tradition le veut après un coup du chapeau. "Je vous vois plus tard", lâche alors Chapron au géant suédois, refusant de lui céder le cuir. Après un deuxième échec dans les couloirs, "Ibra" obtiendra finalement le droit de récupérer le ballon grâce à l’aide d’un de ses coéquipiers.

Une fin de carrière sauvée

Le 13 novembre dernier, à TéléGrenoble, Tony Chapron annonçait sa retraite à l'issue de cette saison 2017-2018, après près de 16 ans d'arbitrage dans le monde du football professionnel. Son geste, qui aurait pu lui coûter une fin de carrière prématurée, ne lui vaudra finalement que trois mois de suspension. Ecarté "jusqu'à nouvel ordre", l'arbitre a semble-t-il bénéficié de la clémence de la commission des sanctions du championnat, jeudi 1er février, eu égard à ses rapides explications et, justement, de la volonté des acteurs concernés de ne pas le laisser finir sa carrière d'arbitre sur cette image bien peu reluisante.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter