Qui peut encore débouler dans la liste des 30 de Didier Deschamps ?

Qui peut encore débouler dans la liste des 30 de Didier Deschamps ?

DirectLCI
ÉQUIPE DE FRANCE - Mardi soir, sur le plateau du JT de TF1, Didier Deschamps dévoilera l'identité des 30 joueurs appelés à préparer la Coupe du monde 2014 dès le 19 mai, avant qu'il ne la réduise à 23 hommes le 2 juin, en vue du Mondial en lui-même. Pour faire le nombre et pallier un éventuel forfait de dernière minute, le sélectionneur pourrait nous réserver quelques grosses surprises. Metronews s'est amusé à les imaginer.

Jérémy Mathieu (Valence)
On en parle peu mais l'ex-Toulousain est aujourd'hui le capitaine et l'inamovible tour de contrôle en charnière d'un grand du Championnat d'Espagne. Mathieu (30 ans, 2 sélections) présente l'avantage de pouvoir également évoluer au poste de latéral gauche, là même où Deschamps l'avait relancé en juin dernier, lors de la tournée sud-américaine des Bleus. Une polyvalence et une expérience qui en font un candidat idéal au rôle de bouche-trou.

Aymeric Laporte (Athletic Bilbao)
Âgé de 19 ans, distingué dans l'équipe-type de la saison en Liga et avidement courtisé par le Bayern Munich et le FC Barcelone, cela vous pose un défenseur central. En attendant de savoir où il jouera la saison prochaine, le jeune crack rêve en tout cas à voix haute du Mondial brésilien, bien que jamais convoqué en sélection : "Forcément, quand tu commences à évoluer à ce niveau, tu y penses. Ce serait bien que ce rêve-là se réalise..." "Entre deux joueurs à valeur égale, je prends le plus jeune", admet de son côté le sélectionneur, avec l'Euro 2016 en tête. Bref, il y pense aussi.

Abou Diaby (Arsenal)
Ce serait à la fois un clin d'oeil du destin et une manière de boucler la boucle. C'est en effet grâce à un but et une prestation XXL du Gunner que Didier Deschamps avait remporté (0-1) son premier match de qualification, en Finlande le 7 septembre 2012. À l'époque, le coach comptait en faire un de ses hommes de base. Mais à cause d'un nouvel enchaînement de blessures, on n'a plus revu Diaby (27 ans, 16 sélections) sur les pelouses depuis, ni en sélection, ni en club... jusqu'à dimanche dernier et son entrée en jeu à Norwich, à la 74e minute. Puisque, dans un groupe, il en faut toujours un qui ne joue jamais (ou si peu), le sélectionneur pourrait être tenté de le mettre à l'essai lors du mois de préparation à venir.

Morgan Schneiderlin (Southampton)
À 24 ans, son heure semble arrivée. D'abord parce qu'il sort d'une saison accomplie avec son club. Mais surtout parce qu'il est depuis peu devenu sélectionnable en équipe d'Angleterre. Une menace bien concrète. "J'ai quitté la France très tôt et on m'a perdu de vue au profit de ceux qui évoluent en Ligue 1... L'Angleterre offre plus d'opportunités. Quand tu es bon pendant deux mois, tu peux intégrer l'équipe nationale", déclarait, en mars, celui qui est pourtant passé par toutes les catégories d'âge de l'équipe de France. Un gâchis que peut encore éviter Deschamps...

Yoann Gourcuff (Lyon)
Des semaines qu'il soigne une cheville au point que beaucoup le soupçonnent de mener son monde en bateau. Mais Gourcuff n'en reste pas moins un joueur de classe pure, dont le talent de passeur et la vision du jeu ont peu ou pas d'égal en France. La preuve : le sélectionneur l'avait rappelé dès qu'il avait enchaîné deux matches, à la fin 2012. Une expérience restée sans suite... Jusqu'à mardi soir ? Contrairement à son coéquipier Clément Grenier, lui est aussi à l'aise sur une aile que dans l'axe.

Kevin Gameiro (FC Séville)
"Pourquoi ne pas y aller ? Tout est possible. Je suis dans la liste des 30 à 40 joueurs susceptibles d’être retenus", lâchait récemment l'ex-Parisien (26 ans, 8 sélections), qui croit dur comme fer en un voyage au Brésil trois après sa dernière cape. Il a raison. "Je regarde Séville, a admis Deschamps. Kevin est déjà international. On le suit et le surveille attentivement."

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter