Rabiot, Ongenda, Coman... Le PSG a-t-il un problème avec ses jeunes ?

Rabiot, Ongenda, Coman... Le PSG a-t-il un problème avec ses jeunes ?

DirectLCI
FOOTBALL - Les Qataris avaient promis d'élever la formation au rang de priorité. Mais tous les joueurs issus du centre ayant intégré le groupe professionnel finissent par vouloir quitter le PSG. Les grands espoirs que sont Adrien Rabiot, Hervin Ongenda et Kingsley Coman n'échappent pas à la règle.

"On veut le nouveau Messi. On ne cherche pas à recruter Lionel Messi, mais on veut investir dans les très grands talents de demain." Ainsi parlait Nasser Al-Khelaïfi le 11 juillet 2011 , à son arrivée à la tête du PSG. Le club, dans sa version Qatar, n'allait donc pas se contenter de recruter à prix d'or des stars dans la fleur de l'âge. Il allait aussi investir dans la formation pour tirer profit du vaste vivier que constitue la région parisienne. Deux ans et demi plus tard, que reste-t-il de cette belle promesse ? Les emblématiques Sakho et Chantôme sont partis l'été dernier. Quant aux jeunes cracks ayant récemment intégré le groupe professionnel, ils en sont tous les trois à envisager un départ.

Désigné Titi d'or 2013 (le prix du meilleur jeune espoir non professionnel du PSG) par l'association "Les Titis du PSG" (regroupant les licenciés U17, U19 et CFA du PSG) sur les ondes de nos confrères de France Bleu 107.1 mercredi, Kingsley Coman, 17 ans, se demande ainsi s'il serait dans son intérêt de signer un premier contrat pro dans son club formateur si c'est pour se retrouver le plus souvent sur le banc ou en tribunes. Devenu, en février dernier, à 16 ans, 8 mois et 4 jours, le plus jeune joueur de l’histoire du club à être entré sur un terrain de Ligue 1, il pourrait, selon nos informations, mettre les voiles en janvier. La Juventus, lancée dans une politique de recrutement de jeunes, est revenue à la charge durant les Fêtes après avoir déjà approché le joueur cet été. La trajectoire turinoise de Paul Pogba, arrivé en Italie à 19 ans, pourrait lui faire envie.

Pourquoi Ongenda ne joue-t-il plus ?

Au contraire de celle d'un Hervin Ongenda, 18 ans, ayant signé un premier contrat professionnel à Paris cet été... pour disparaître complètement des radars le 19 octobre, date de sa dernière apparition en L1. "Hervin a besoin de temps de jeu, s'alarme son père, Félix, ce vendredi dans Le Parisien. Selon moi, il devrait être prêté six mois dans un club de Ligue 1. Sinon, je suis sûr que son moral va baisser. À son âge, il faut jouer le plus possible. Nous avons demandé aux dirigeants qu'ils acceptent de le prêter. On attend leur réponse." Elle devrait être négative, l'entraîneur Laurent Blanc estimant que son effectif n'est pas assez étoffé.

Voilà un cas intéressant : en début de saison, Ongenda flambait, inscrivant le but de l'égalisation contre Bordeaux au Trophée des champions (2-1 le 3 août) ou offrant une passe décisive à Ibrahimovic sur sa fameuse talonnade aérienne contre Bastia (4-0 le 19 octobre). Pourquoi donc est-il cantonné à l'équipe réserve depuis ? Son paternel n'a pas livré la moindre explication. Quant à son coach, il s'était contenté, le 17 décembre, d'un sibyllin : "Il n’est peut-être pas dans le même état de forme qu’il y a deux mois." Force est de constater que le jeune homme enchaîne les petits pépins physiques, certains y voyant un lien avec son goût prononcé pour les plats en sauce. Son entraîneur compte-t-il néanmoins le relancer en seconde partie de saison ? Le mystère demeure total.

Le PSG peut-il conserver Rabiot ?

De toute façon, même le plus bel exemple récent de réussite semble poser problème. On parle, bien sûr, d'Adrien Rabiot, 18 ans et 25 apparitions (dont 11 titularisations) cette saison. Une référence pour Ongenda père : "La saison passée, il est parti six mois à Toulouse. Il a beaucoup joué. Et cette saison, c'est le PSG qui profite de cette expérience. J'insiste : Hervin est un joueur du PSG et il veut y rester longtemps. Mais pour être meilleur, il doit être prêté jusqu'à la fin de la saison. Ce serait dans l'intérêt de tout le monde." Sauf que le parallèle ne risque pas de convaincre le club, Rabiot n'ayant pas donné suite à la récente proposition de prolongation de son contrat émise par le PSG.

Bien que régulièrement encensé par Blanc, le jeune milieu, qui a goûté aux joies d'une place de titulaire au TFC, sait qu'il ne l'obtiendra jamais à Paris, surtout si Pogba arrive cet été , et ne cache pas son ambition derrière une quelconque attache affective. L'équation est en fait insoluble : si le propre de la jeunesse est la fougue et l'insouciance, celui du talent est de brûler les étapes, quand le club de la capitale, à l'effectif constellé de stars trentenaires, appelle à la patience. Et recrute dans le même temps des pépites à l'étranger, à l'instar d'un Marco Verratti, 21 ans, arraché à Pescara durant l'été 2012 pour 11 millions d'euros. Et qui, lui, n'a jamais eu à se plaindre de son temps de jeu.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter