Rachat de l’OM : les supporters du PSG prennent d’assaut la page Wikipedia de Frank McCourt

Football
CLASICO – À peine arrivé sur la Canebière, Frank McCourt, le nouveau propriétaire de l’Olympique de Marseille, a déjà subi, via sa page Wikipedia, les premières conséquences de la rivalité de son club avec le PSG.

En matière de football, les journalistes ont coutume de dire qu’ils écrivent sur du sable. En témoigne les innombrables rumeurs qui ont concerné la vente de l’Olympique de Marseille, la dernière en date ayant annoncé un rachat par le Luxembourgeois Gérard Lopez, la semaine dernière… Avant que l’Américain Frank Mc Court ne décroche finalement la timbale ce lundi, communiqué officiel à l’appui. On espère toutefois (pour lui) que l’homme d’affaires n’est pas allé faire un tour sur sa page Wikipedia française durant la journée car, dans cette encyclopédie « au crayon à papier » (car alimentée en temps réel par des internautes lambda), il est encore plus possible d’écrire n’importe quoi que dans la presse. Et certains s’en sont vite donné à cœur joie.


On parle, évidemment, des supporters du PSG, qui ont profité de l’occasion pour se défouler sur le club phocéen rival. L’un d’entre eux a embrayé en évoquant un montant de rachat d’« un euro symbolique et un sandwich ». Le début d’une longue série. 

Un autre en a profité pour jouer les Nostradamus, prévoyant que le nouveau boss « sera amené à faire couler le club comme ce fût le cas avec les Dodgers », la franchise de base-ball en faillite revendue par l’homme d’affaires contre 2,15 milliards d’euros.

Un autre a imaginé que, avec ce patron aux commandes, l’OM « finira en CFA (la 4e division) comme Arles-Avignon »…

Un peu plus créative, cette langue de vipère-là a affirmé que c’est « en découvrant le Pastis avec Gaudin” que McCourt a « décidé de racheter » le club phocéen. Après tout pourquoi pas ?

Notre préféré : cet internaute qui, dans une allusion aux activités de l’hommes d’affaires dans le domaine de  l’équitation, a précisé qu’ « en plus d’avoir racheté des poneys, il a racheté des chèvres ».

Forcément, les Marseillais ne pouvaient pas se laisser faire bien longtemps, l’un d’eux ayant répliqué que l’Américain « sera amené à faire fermer la gueule des footix parisiens ». Vulgaire mais de bonne guerre.

La fin de la récré a, finalement, été sifflée par Wikipedia lui-même qui, quand on a tenté d’éditer ladite page, nous a indiqué qu’elle est désormais « protégée pour éviter le vandalisme ».

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter