Rachat de l'OM : selon Pablo Dana, Margarita Louis-Dreyfus cherche un partenaire et non un repreneur

Football

FOOTBALL - Dans le dernier numéro de France Football, le banquier italien revient sur sa rencontre avec Vincent Labrune pour parler du rachat de l'Olympique de Marseille. Mais il affirme surtout que la patronne du club cherche davantage un partenaire qu'un repreneur.

Marseille est à vendre ! Rien n’a été formulé de manière officielle mais tout a été fait depuis quelques mois pour que le club soit vendable. Mais les investisseurs ne se bousculent pas et lorsque leur nom fuite dans la presse, il nie en bloc. Normal.

C’est le cas de Pablo Dana, banquier italien ami des sportifs depuis de nombreuses années. En février, sa rencontre avec Vincent Labrune dans le restaurant du chef étoilé Gérald Passédat, le Petit Nice, avait été révélé par la presse.

Avec Labrune, "des amis communs à Dubaï"

Depuis le banquier fait languir les supporters marseillais qui souhaitent que Margarita Louis-Dreyfus fasses ses valises et laisse le club olympien. L’homme d’affaires (il travaille pour la société Heritage Partners, basée à Dubaï) qui s’est récemment affiché aux côtés de Fabio Cannavaro ou de Clarence Seedorf a fait le point avec nos confrères de France Football sur la réalité de son intérêt.

"Des amis marseillais m’ont appelé pour que je regarde le dossier. C’est tout. J’ai analysé, et ça s’arrête là pour l’instant", explique-t-il, regrettant que l’information de son rendez-vous avec le président de l’OM, qu’il connaît grâce à des "amis communs à Dubaï" soit sortie dans la presse.

"Aider MLD à trouver un partenaire"

En plus de ces confidences, l’Italien a aussi donné son avis sur la vente du club."Vendre un club comme l’OM ou le Milan AC, c’est très difficile. Les propriétaires y sont très attachés".

Dans ce même entretien, il en profite aussi pour offrir ses services à MLD et l’aider à trouver un partenaire. "Si un jour, Margarita Louis-Dreyfus devait me le demander, eh bien, je serais très honoré si je recevais un mandat de sa part pour l’aider à trouver un partenaire". Ce dernier mot ne rassurera pas les supporters marseillais qui souhaite voir la venue d’un nouveau repreneur..0

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter