Racisme : Mario Balotelli poursuivi par la Fédération anglaise

Racisme : Mario Balotelli poursuivi par la Fédération anglaise

DirectLCI
FOOTBALL - Il affirmait vouloir parler du racisme avec légèreté, Mario Balotelli pourrait lui-même être condamné par la Fédération anglaise de football après avoir posté lundi un message utilisant des stéréotypes jugés racistes et antisémites. L'instance a annoncé ce vendredi qu'elle allait poursuivre le buteur italien de Liverpool.

Certaines histoires ne manquent pas d'ironie, notamment lorsqu'elles concernent Mario Balotelli. Véritable personnage récurrent dans la rubrique faits divers, l'attaquant de Liverpool a encore défrayé la chronique en voulant, selon ses dires, parler avec humour du racisme. Seul bémol, son message posté puis effacé lundi sur un réseau social pouvait lui-même être interprété comme étant une forme de racisme.

EN SAVOIR + >> Mario Balotelli s'excuse après un post jugé antisémite

En légende d'un dessin affichant le héros de jeux vidéos Super Mario (c'est également le surnom attribué au footballeur ces dernières années), on pouvait ainsi lire : "Ne soyez pas racistes. Soyez comme Mario. C'est un plombier italien, créé par des Japonais, qui parle anglais, ressemble à un Mexicain, saute comme un Noir et attrape des pièces comme un Juif."

Balotelli risque au moins cinq matches de suspension

Poursuivi depuis la Fédération anglaise, l'ancien avant-centre de l'AC Milan encourt au moins cinq matches de suspension s'il est finalement reconnu coupable et a jusqu'au 15 décembre 19 heures pour répondre à l'accusation d'avoir posté "un message agressif, insultant ou incorrect" avec circonstance aggravante, en raison d'une "référence à l'origine ethnique et/ou la race et/ou la nationalité et/ou la religion et/ou la croyance", rapporte l'Agence France Presse.

"Nous avons pris connaissance de la décision de la FA et le joueur va travailler activement pour répondre de ces accusations", a déclaré ce vendredi un porte-parole de Liverpool. "Une instruction est actuellement en cours et à ce stade le club ne fera aucun autre commentaire." En début de semaine, Mario Balotelli avait déjà reconnu ses torts et présenté ses excuses. "C'était un message d'humour contre le racisme", avait-il publié via son compte Twitter. Je reconnais toutefois que sorti de son contexte, cela puisse avoir l'effet contraire. Tous les Mexicains n'ont pas la moustache, tous les Noirs ne sautent pas haut et tous les Juifs n'aiment pas l'argent. J'ai pris ce dessin fait par quelqu'un d'autre car il y avait Super Mario et j'ai pensé que c'était rigolo et pas agressif. Encore désolé." Faute avouée à moitié pardonnée ? A la FA de trancher.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter