Survivant du crash de l'avion de Chapecoense, le journaliste Rafael Henzel décède d'un infarctus en jouant au foot

Football
CARNET - Survivant du crash de l'avion de Chapecoense en novembre 2016, qui avait coûté la vie à 71 personnes, le journaliste brésilien Rafael Henzel est décédé mardi d'un infarctus à l'âge de 45 ans alors qu'il jouait au football avec ses amis.

Il avait survécu au terrible crash qui avait décimé le club de football brésilien de Chapecoense et coûté la vie à 71 personnes le 28 novembre 2016. Le journaliste Rafael Henzel, qui faisait donc partie des six survivants de la tragédie et qui officiait pour la radio Radio Oeste Capital, est décédé mardi soir d'un infarctus à l'âge de 45 ans, alors qu'il jouait au football. "Il jouait au foot avec des amis et a été victime d'un infarctus. Il a été amené à l'hôpital régional de Chapeco, où son décès a été confirmé" a indiqué à l'antenne un de ses collègues de la radio.


Dans un communiqué, le club de Chapecoense a exprimé sa "profonde tristesse" et a salué la mémoire du journaliste disparu : "Au cours de sa brillante carrière, Rafael a raconté de manière exceptionnelle l’histoire de Chapecoense. C'est devenu un symbole de la reconstruction du club et, dans les pages vertes et blanches de cette institution, il restera toujours un souvenir de son exemple de dépassement et de tout ce qu'il a fait, avec amour, pour l'équipe, pour la ville de Chapecó et pour tous les amoureux du football."

Un livre écrit en 2017 sur sa "nouvelle vie"

"Nous espérons de tout cœur que la famille aura la force de faire face à une nouvelle période difficile et à cette perte irréparable" a conclu le club brésilien. Quelques mois après le crash, en juin 2017, le journaliste avait publié un livre intitulé "Vis comme si chaque jour était le dernier", faisant référence à son statut de "miraculé" et à sa seconde vie. 

La même année, lors d'un entretien accordé à l'AFP, il avait notamment déclaré : "J'ai deux dates de naissance. Je suis Brésilien et Colombien. Cela a été une renaissance, oui, mais je dois faire valoir cette renaissance, ça ne suffit pas de juste vivre." Parmi les six survivants du crash figuraient également trois joueurs de l'équipe, le gardien Jackson Follmann, amputé d'une jambe, le défenseur Neto et le latéral Alan Ruschel, ainsi que deux membres de l'équipage, les Boliviens Erwin Tumiri et Ximena Suarez.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter