Ranieri, Parker, la F1... ce que vous avez raté ce lundi matin

Ranieri, Parker, la F1... ce que vous avez raté ce lundi matin

DirectLCI
SPORT - C'est la mi-temps. La moitié de la journée vient de s'écouler, l'arbitre a renvoyé tout le monde aux vestiaires, il est temps de faire le point. Entre un jus de citron et une petite collation, voici cinq infos que metronews a retenues pour vous. Au programme, Claudio Ranieri veut rester à Monaco, Tony Parker blessé au dos et les moteurs de F1 qui vont rugir de nouveau.
  • Ranieri parti pour rester. Annoncé sur le départ à la fin de la saison, l'entraîneur de Monaco a profité de la victoire des siens face à Nantes dimanche soir (3-1) pour remettre les choses à plat au micro de Canal+ : " On parle de mon départ ? Mais c’est normal, le football est comme ça. Ce ne sont que des rumeurs, a notamment expliqué Claudio Ranieri. Je suis très content ici. Le président est content de mon travail. Je suis sûr d’être encore là la saison prochaine."
  • Les Bleus en imposent. Dans le remake de la finale du dernier Euro de handball en janvier dernier, la France a une nouvelle fois battu le Danemark dimanche soir, en finale de la Golden League (28-26). Emmenés par un Thierry Omeyer décisif dans ses cages et un Jérôme Fernandez impérial, les hommes de Claude Onesta ont prouvé qu'ils avaient toujours soif de victoire.
     
  • Parker en a plein le dos. Obligé de quitter ses partenaires après 10 minutes de jeu lors de la victoire des Spurs à face à Memphis (112-92) dans la nuit de dimanche à lundi, Tony Parker souffre du dos. Le meneur de San Antonio doit passer des examens supplémentaires lundi. En février déjà, des douleurs similaires l'avaient obligé à manquer une dizaine de matches... pas vraiment rassurant alors que les play-off arrivent à la fin du mois.
  • Un tigre dans le moteur. Polémique grandissante depuis la reprise de la F1 et l'arrivée des nouveaux moteurs V6 jugés trop silencieux , la FIA et le détenteur des droits commerciaux de la discipline ont trouvé un terrain d'entente le week-end dernier à Bahreïn. Un groupe de travail va plancher pour rendre les monoplaces plus bruyantes tout en respectant la réglementation. Les premiers tests sont prévus dans un mois, à l'occasion du GP d'Espagne.
  • Giuly n'oublie personne. Invité à remettre le "Prix de l'Endurance Nissan Electrique" lors du marathon de Paris dimanche, Ludovic Giuly a récompensé les trois derniers coureurs de cette épreuve qui s'étend sur 42,195 km. Les trois participants, arrivés juste devant la voiture-balai, ont couru pendant plus de six heures. L'ancien joueur de Monaco et du Barça a même fait les derniers mètres de course avec les "endurants" du jour.

Plus d'articles

Sur le même sujet