Real Madrid : les grands perdants de l'humiliation subie face au FC Barcelone

Real Madrid : les grands perdants de l'humiliation subie face au FC Barcelone

DirectLCI
FOOTBALL - Au lendemain de la défaite face au FC Barcelone (0-4), le Real Madrid est entré dans une phase de crise. Presse et supporters n'hésitent pas à pointer du doigt certains responsables.

Florentino Perez

"Florentino dimision". A la mi-temps et à la fin du match, les supporters présents au Bernabeu n'ont pas hésité à crier ce chant pendant de longues minutes, accompagné de mouchoirs blancs agités dans la nuit madrilène. Si le président des Merengue est dans l'œil du cyclone, c'est notamment pour avoir viré Carlo Ancelotti lors du mercato estival et recruté ensuite Rafa Benitez. Au-delà de ce choix surprenant, Florentino Pérez est critiqué pour "imposer" ses joueurs sur la feuille de match : Bale, Danilo... tous recrutés à prix d'or.

Rafael Benitez

Le coach madrilène a lui aussi été pointé du doigt par les supporters de la Maison Blanche. Toujours comparé à Carlo Ancelotti, l'ancien entraîneur de Valence est critiqué pour son jeu peu attrayant, basé avant tout sur la solidité défensive. La défaite face au FC Séville, la victoire acquise sur le fil face au PSG avaient déjà fragilisé le “mister”. La débâcle lors du clasico lui est presque fatale. En cause, ses choix tactiques (replacer Gareth Bale dans l'axe, laisser Casemiro sur le banc…) et ses remplacements face au Barça (sortir James Rodriguez à la 54e minute, laisser Benzema tout le match…).

Joueurs, coach, président... Ils sont tous visés

Danilo

Recruté à prix d'or (31,5 millions d'euros) à Porto, le Brésilien ne séduit pas sur le flanc de la défense madrilène. Face à Séville, il a été débordé constamment par Konoplyanka. Contre le Barça, lors du clasico, le numéro 23 du Real s'est fait trimballer par Neymar, Jordi Alba et Iniesta. Surtout, il souffre de la comparaison avec le canterano Dani Carvajal, souvent impérial. Il est le principal visé de la politique de Florentino Perez.

Raphaël Varane

Le Français n'avait jamais été autant critiqué à Madrid depuis son arrivée. Louée pour sa capacité d'anticipation, son placement et sa solidité défensive, l'ancien lensois est dans l'œil du cyclone après la débâcle face au Barça. Ses pertes de balles, son manque d'efficacité ont été criants lors de cette rencontre. Comme l'illustre cette occasion pour le Barça juste avant la mi-temps, où le jeune international semble complètement à côté de la plaque.

À LIRE AUSSI >> Le FC Barcelone humilie le Real Madrid (4-0)

Toni Kroos

Rayonnant la saison passée sous Carlo Ancelotti, l'Allemand semble avoir perdu de sa superbe cette année. Sous Benitez, son rôle a évolué et cela ne semble guère lui plaire. Avec Modric, il doit s'occuper de récupérer des ballons et les transmettre aux quatre "fantastiques" de devant. Une mission compliquée pour celui qui distille les caviars mais est peu enclin à servir de gratteur de ballon. Avec Casemiro à ses côtés, le champion du monde pourrait se consacrer à organiser le jeu d'une maison blanche pas très solide sur ses fondations.

EN SAVOIR + >> L'émouvant hommage du Bernabeu aux victimes des attentats de Paris

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter