Real Madrid-PSG : quelle trace a laissé Lassana Diarra au sein du club espagnol ?

RETROUVAILLES - Mercredi, à l'occasion du huitième de finale aller de la Ligue des champions entre le Real Madrid et le Paris Saint-Germain (20 h 45), le milieu de terrain français Lassana Diarra devrait fouler la pelouse du stade Santiago-Bernabeu, cinq ans et demi après son départ de la Casa Blanca. Mais quelle trace a-t-il laissé à Madrid ?

Cinq ans et demi. C’est le temps qui s’est écoulé entre le départ de Lassana Diarra du Real Madrid et ce retour à Santiago-Bernabeu mercredi, sous les couleurs du Paris Saint-Germain pour le compte du huitième de finale aller de la Ligue des champions. En balance avec le jeune Giovani Lo Celso pour prendre place au milieu de terrain dans le rôle de sentinelle de l’équipe, au côté d’Adrien Rabiot et Marco Verratti, à peine un mois après son arrivée au sein du club de la capitale, le natif de Belleville (Paris) a entre-temps vécu des fortunes diverses. Après son départ de la Maison Blanche par la petite porte, l’international français (34 sélections) a évolué tour à tour à l’Anzhi Makhachkala, au Lokomotiv Moscou, à Marseille et enfin à Al-Jazira, jusqu’en décembre dernier.


Au Real Madrid, où il a atterri en provenance de Portsmouth en janvier 2009, "Lass" était présenté sur le papier comme le digne héritier d’un certain Claude Makélélé, pièce maîtresse du milieu merengue de 2000 à 2003. Sur le terrain, le joueur passé par Chelsea, comme son illustre aîné, a pourtant laissé un bilan plus contrasté. Le milieu de terrain de poche (1,73 m) arrive dans la capitale espagnole sous l’ère Manuel Pellegrini et se montre très vite important pour le coach chilien, jouant 19 rencontres de Liga de janvier à mai 2009.

Une relation d'amour contrastée

Dès sa deuxième saison, Diarra marque le pas et dispute 23 rencontres de Liga, loupant les quatre dernières rencontres du championnat. A l’issue de cette saison, Pellegrini cède sa place à José Mourinho qui fait lui aussi confiance à son milieu français, qu’il a côtoyé chez les Blues, malgré quelques séquences sans l’utiliser lors de la saison 2010-2011 (26 matchs joués en Liga). Sur le plan européen, le joueur alors âgé de 26 ans parvient à disputer une demi-finale de Ligue des champions avec la Casa Blanca, éliminée par le FC Barcelone.


C’est finalement lors de la saison 2011-2012 que le joueur formé au Havre AC va disparaître peu à peu de la circulation dans la rotation du club madrilène. Outre ses 17 apparitions en championnat, Lassana Diarra voit sa relation avec le coach portugais empirer, ce dernier souhaitant de plus en plus l’utiliser au poste de latéral droit. Une utilisation de son talent peu appréciée par le ratisseur de ballons qu’est Diarra. Et c'est cette relation joueur-entraîneur difficile qui va finalement aboutir sur une mise à l’écart progressive du milieu, ce dernier ne figurant plus dans le groupe du Real en Liga à partir de la fin du mois de mars et la 30e journée. "The Special One" lui préférant Nuri Sahin et Esteban Granero.

Ce mercredi, lors de ses retrouvailles avec le double tenant du titre de la Coupe aux grandes oreilles, nul doute que Lassana Diarra aura à cœur de montrer que son talent est intact et que son histoire avec le club espagnol a tourné court un peu trop tôt. Reste à savoir s’il le fera dans la peau d’un titulaire.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

L'élimination du PSG en Ligue des champions

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter