Real : une qualif et un record à assurer

Real : une qualif et un record à assurer

DirectLCI
LIGUE DES CHAMPIONS - Tranquille à l'aller (3-0), le Real Madrid est en position de force avant le quart de finale retour, mardi soir à Dortmund. S'ils veulent ''éviter le piège'', les hommes de Carlo Ancelotti compteront sur Cristiano Ronaldo, qui pourrait établir un nouveau record de buts en C1 sur une saison.

Gare à la bête blessée. Encore plus quand elle est en position de chasseur. Mardi, le Real Madrid se déplace à Dortmund pour un quart de finale retour qu'il aborde dans la peau du favori, fort de son avantage acquis à l'aller en Espagne (3-0 ). Mais les vice-champions d'Europe, qui récupèrent leur attaquant star Lewandowski, suspendu à l'aller, espèrent bien renverser une situation plus que compromise mais pas définitive.

Avant de penser à la demi-finale, qui serait alors la quatrième d'affilée disputée par le club, le Real Madrid va devoir ''éviter le piège que le Borussia nous a préparé'', a expliqué Carlo Ancelotti, l'entraîneur merengue, en référence aux propos tenus un peu plus tôt par son homologue allemand. Et ce piège a un nom : Robert Lewandowski. Les Madrilènes sont prévenus : le Polonais leur avait enfilé un quadruplé l'an passé au Signal Iduna Park, éliminant à lui seul les coéquipiers de Karim Benzema.

Ronaldo incertain : Ancelotti "ne veut pas prendre de risques"

Après deux défaites de rang en Liga fin mars, les Espagnols ont relancé leur incroyable rouleau compresseur en attaque, inscrivant 12 buts en trois matches. Et ils n'ont pas prévu de passer une heure et demie à défendre mardi. ''Si nous jouons de la même manière qu'à l'aller, nous pouvons atteindre les demi-finales, a d'ailleurs prévenu le ''Mister'' Ancelotti. Nous avons 90 minutes pour marquer un but : plus vite nous le ferons, plus tôt sera validée la qualification.''

Un homme compte bien y parvenir : Cristiano Ronaldo. En marquant son 14e but de la C1 la semaine passée, le Portugais a égalé Leo Messi et José Altafini (AC Milan) au nombre de buts en une édition. Il a un match, voire trois, pour le battre. Sauf que le Ballon d’or, laissé au repos ce week-end pour soigner son genou, demeure incertain. "On veut attendre le dernier entraînement, sa douleur est très largement oubliée mais on a le temps et on ne veut pas prendre de risques'', a temporisé Ancelotti. Il peut, en effet, se le permettre. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter