Remplacement de Bielsa : pourquoi Klopp a snobé l'OM

Football
ESPOIRS - Contacté lundi par la direction marseillaise, l'ancien entraîneur du Borussia Dortmund avait en effet le profil idéal pour faire oublier le douloureux épisode de la démission d'El Loco. Reste que Jürgen Klopp vient déjà de dire non à une aventure sur la Canebière.

Pour une fois, l'argent n'était pas le problème. Quand, hors PSG, un club de Ligue 1 mène son mercato ou tente d'attirer un technicien de renom, c'est souvent des ressources limitées qui l'obligent à finalement enrôler un second couteau. Mais l'OM, assuré par son actionnaire Margarita Louis-Dreyfus d'avoir un budget important pour remplacer le démissionnaire Marcelo Bielsa (en fait l'enveloppe salariale négociée pour feu le nouveau contrat de celui-ci, estimée à 5 millions d'euros annuels), avait les ressources financières pour se payer Jürgen Klopp. Mais c'est sportivement que le bât a blessé. 

► Tout à perdre à Marseille
Entre un mercato laissé en jachère par Bielsa et un club traumatisé par sa démission inattendue, reprendre actuellement les rênes de l'OM est un vrai casse-tête. Klopp, encore et toujours auréolé du superbe travail qu'il a effectué avec le Borussia Dortmund durant sept saisons, et malgré un dernier exercice plus mitigé (7e en Bundesliga), nourrit des ambitions plus élevées qu'exercer en Ligue 1. Le vice-champion d'Europe 2013 n'aurait en plus pas eu les moyens de recruter et aurait eu plus à perdre qu'à gagner à tenter de redresser la barre du club marseillais déjà bien mal embarqué en ce début de saison. 

► Le Bayern l'attend 
C'est son destin. Ouvertement dragué par la direction munichoise en fin de saison dernière, après qu'il eut fait connaître son prochain départ du Borussia, Klopp devrait logiquement prendre en main le Bayern la saison prochaine. Pep Guardiola, qui commence à irriter un peu tout le monde en Bavière, est déjà annoncé à Manchester City pour l'été 2016 et devrait donc être remplacé par celui qui a d'ailleurs sorti plusieurs de joueurs depuis venus renforcer le club vingt-cinq fois champion d'Allemagne (Mario Götze, Robert Lewandowski…). Face au grand Bayern, l'OM faisait donc difficilement le poids. 

D'ici là, il se repose
A l'image de l'année sabbatique qu'avait prise Guardiola après avoir quitté le Barça et avant d'arriver à Munich en 2013, Klopp fait lui aussi relâche. S'il ne refait pas le coup de l'exil new-yorkais du Catalan, l'Allemand ne compte pour autant pas sortir de sa courte retraite. C'est d'ailleurs ce qu'il a fait savoir à l'OM, même si, bien éduqué qu'il est, il s'est dit "flatté" par la démarche du club phocéen. Son agent, Marc Kosicke, en a d'ailleurs remis une couche publiquement mardi dans les colonnes de Bild  : “Marseille a exprimé un grand intérêt, mais le temps n'est pas encore venu pour Jürgen de reprendre du service.” Fin de l'histoire, donc. 

EN SAVOIR +
>> Klopp a dit non ? Pas grave, l'OM active la filière italienne >>  Pas de Klopp ni d'Ancelotti, l'OM se rabat sur des plans B moins prestigieux
>>
Photos : Klopp, Zidane, Gerets… ces coachs qui font rêver l'OM
>> 
Toute l'actu sport de metronews

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter