Rennes - Marseille : à l'OM, c'est à Michy de jouer !

Football
COUPE DE LA LIGUE - Alors qu’il n’a jamais été titulaire en L1 depuis le début de saison, le jeune Belge Michy Batshuayi va débuter mercredi contre le Stade Rennais en 16es de finale de Coupe de la Ligue (20 h 55). Une première que l’international Espoirs va savourer. Comme personne…

Michy n’est pas du genre à faire semblant. Tempérament sensible, allure impétueuse, Batshuayi, 2e meilleur buteur du Championnat belge (avec 21 réalisations) la saison passée, retient sa colère et sa frustration depuis plusieurs semaines. Seul point positif à son arrivée à l'OM : d'après son entourage, celui qui était un cadre du Standard de Liège apprend actuellement beaucoup sur les fameux aléas du football professionnel. 

Signer à l'OM, il n'y croyait pas

Car, l’attaquant a d’abord cru à un conte de fées quand Labrune a pris contact avec l’un de ses représentants : "Un jour, mon agent m’appelle pour me dire que l’OM me veut, racontait-t-il dans La Provence. Je ne le croyais pas. Je lui ai alors dit : "Ce n’est pas possible ? ! Pourquoi l’OM me voudrait ?" Je l’ai ensuite bombardé de questions, je croyais à une blague. Mais après ça, j’ai lui ai dit que je voulais y aller à tout prix." 

Mais du rêve au cauchemar, il n’y a souvent qu’un pas… Lui, qui était notamment dans le viseur de Liverpool et Porto, va d’ailleurs vite s’en apercevoir. La forme étincelante de Gignac le prive de toute opportunité de jeu. Du coup, Michy (21 ans), pourtant brillant durant les matches d'avant-saison, est cantonné à un rôle de sparring-partner. Un statut qui ne correspond pas du tout aux ambitions du Belgo-congolais, embauché pour six millions d’euros.

"Il va au charbon"

D’ailleurs en marge d’OL – OM, dimanche (1-0), l’attaquant a laissé entrevoir un geste d’humeur pendant l'échauffement lorsqu'il a compris qu’il n’allait pas entrer en jeu. Une attitude qui n'a pas échappé à Bielsa, déjà pas fan du turnover . "On pense souvent que je suis arrogant en raison de ma façon d’être, mais c’est faux", anticipait le joueur il y a quelques mois. 

Malgré le temps de jeu famélique (120 minutes en six matches) qu'il a offert à cet attaquant, Bielsa a "beaucoup d'affection [pour lui, ndlr] même en dehors du football" et, surtout, énormément confiance dans son potentiel : "Michy est un joueur complet, estime l’Argentin. Il a le sens de la verticalité, il peut redescendre pour apporter défensivement et physiquement il est très fort. En fait, c’est quelqu’un qui va au charbon". A Michy de le prouver… 
 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter