Battu par Montpellier, le PSG poursuit sa fin de saison cauchemardesque

Football

SÉRIE NOIRE - Après sa défaite en finale de la Coupe de France samedi face à Rennes, le PSG s'est de nouveau incliné ce mardi soir à Montpellier (3-2), lors de la 34e journée de Ligue 1. Un quatrième revers en cinq matchs pour les Parisiens, dont la fin de saison tourne au vinaigre.

Les matchs se suivent et se ressemblent pour le PSG . Après son échec face au Stade rennais en finale de la Coupe de France samedi (2-2 ; 6-5 t.a.b.), le club parisien a subi une nouvelle défaite ce mardi soir à Montpellier (3-2) à l'occasion de la 34e journée de Ligue 1. Bien qu'ayant mené deux fois au score, les hommes de Thomas Tuchel se sont laissés dépasser par de valeureux montpelliérains. 

Tout avait pourtant relativement bien commencé pour Paris, avec un but contre son camp inscrit dès la 13e minute par Oyongo. Reste qu'à ce petit jeu là, avec quatre unité au total, les Parisiens "dominent" l'Europe cette saison. Et l'un d'entre eux s'est d'ailleurs particulièrement distingué ces derniers temps : Presnel Kimpembe. Comme contre Rennes au Stade de France, le jeune défenseur français s'est en effet rendu coupable d'un CSC (22e), permettant aux Héraultais d'égaliser. 

En deuxième période, si Angel Di Maria leur a redonné l'avantage (63e), les joueurs de la capitale ont de nouveau craqué moins de vingt minutes plus tard avec l'égalisation d'Andy Delort (80e). Voyant le scénario cauchemar arriver, comme cela a trop souvent été le cas depuis la rocambolesque élimination de la Ligue des champions face à Manchester United (0-2 ; 3-1) début mars, le PSG s'est finalement laissé dépasser après une erreur de Paredes qui a offert à Souleymane Camara la possibilité de faire chavirer le stade de la Mosson dans le bonheur. 

Voir aussi

Un bonheur auquel les Parisiens ne goûtent plus vraiment depuis avril. Hormis leur victoire contre Monaco (3-1) il y a neuf jours, Kylian Mbappé & co ont connu quatre défaites - face à Lille, Nantes, Rennes et Montpellier, donc - et un match nul - contre Strasbourg. Les matchs se suivent et se ressemblent pour le PSG.

Lire et commenter