REVIVEZ – France - Arménie (4-0)  : les Bleus se sont fait plaisir

Football
FOOTBALL - Laborieuse en première période puis plus entreprenante dans la dernière demi-heure, l'équipe de France s'impose face à l'Arménie, jamais dangereuse. Les Bleus enchaînent une troisième victoire de rang, grâce notamment à l'efficacité du duo Benzema-Griezmann.

SCORE : France – Arménie, 4-0 

Quatre buts marqués, aucun encaissé, une troisième victoire de suite. Difficile de demander plus à l'équipe de France, même face à la modeste équipe d'Arménie, 91e nation mondiale et venue sans grande motivation. Les Bleus se sont largement imposés, jeudi soir à Nice, et enchaînent un troisième succès de rang après le Portugal et la Serbie. Surtout, les hommes de Didier Deschamps ont montré de l'allant offensif par moments, couplé à une sérénité défensive mise à mal une seule fois, quand les Arméniens ont failli ouvrir le score suite à un ballon perdu (16e).

Passée une première demi-heure plutôt terne, la France a enfin débloqué la situation grâce à ses deux joueurs les plus volontaires, Antoine Griezmann et Karim Benzema. Le joueur de l'Atlético récupère un ballon qui traîne aux 30 mètres, joue avec son homologue du Real en ”une deux” et frappe en force entre les jambes de Kasparov pour ouvrir la marque (35e). Puis rien à signaler pendant 20 minutes ou presque, jusqu'à ce qu'un bon travail de Valbuena côté gauche soit concrétisé par Cabaye, plus en vue à un poste de milieu de terrain relayeur, qui enchaîne contrôle et frappe dans le petit filet à l'entrée de la surface (2-0, 55e).

Lassana Diarra déjà patron du milieu

Surtout, et il était attendu, Karim Benzema allait donner des allures de correction à ce match. Sur un corner impeccablement frappé au point de pénalty par Griezmann, le Madrilène, qui n'avait plus marqué en Bleu depuis le 11 octobre 2014, saute plus haut que tout le monde et catapulte le ballon en lucarne (3-0, 77e). Puis il double la marque, profitant d'une déviation de Martial pour gagner son face à face avec le gardien arménien (4-0, 79e).

Sur l'action, l'avant-centre des Bleus s'est blessé légèrement à la cuisse et a dû sortir, seul point noir d'une soirée dont Deschamps tirera beaucoup de positif. Sa charnière Sakho-Varane s'est montrée à son aise, malgré quelques ballons bêtement perdus, et les deux latéraux ont apporté offensivement. Cabaye, un cran plus haut, a confirmé son retour en forme, éclipsant presque Matuidi, plutôt discret. Mais surtout, Lassana Diarra a régné dans l'entrejeu. Le Marseillais a gratté un nombre impressionnant de balles, en a perdu si peu et a lancé certaines offensives françaises. Déjà le patron, après cinq ans d'absence.

Live Blog France - Arménie
 

Si vous ne voyez pas le live s'afficher correctement, cliquez ici

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter