Ribéry offre (déjà) le titre de champion d'Allemagne au Bayern Munich

Ribéry offre (déjà) le titre de champion d'Allemagne au Bayern Munich

Football
DirectLCI
BUNDESLIGA - Jamais inquiété à Berlin, le Bayern décroche le 24ème titre de Champion de son histoire et bat un record de précocité en étant sacré en mars. Franck Ribéry, qui a marqué un superbe but ce mardi face au Hertha (1-3), est consacré pour la quatrième fois en Bundesliga.

On peut donc être sacré champion le 25 mars, même dans un Championnat où la trêve dure un mois. Le Bayern Munich, qui a remporté ce mercredi soir la 24e Bundesliga de son histoire en s'imposant (1-3) à Berlin contre le Hertha, vient de le prouver, non sans un certain panache. Avec ce titre obtenu au bout de 27 journées, le club bavarois améliore ainsi un record qu'il détient depuis la saison passée, quand la bande à Jupp Heynckes l'avait remporté... au bout de 28 matches. Et il le doit notamment à son international français Franck Ribéry, auteur du but du break d'un sublime ballon piqué depuis la gauche de la surface adverse.

L'affaire aurait dû, à vrai dire, être pliée bien avant, les hommes de Guardiola ayant inscrit deux pions en moins d'un quart d'heure, d'abord par un plat du pied de Kroos à la 6e, ensuite par une tête de Götze à la retombée d'un centre millimétré de Schweinsteiger à la 14e. Mais, à force de vouloir tranquillement gérer cet avantage, le Bayern a vu les Berlinois revenir au score à la 66e, grâce à un penalty transformé par Ramos, auteur de son 16e but de la saison. Par son geste de classe à la 79e, Kaiser Franck a donc libéré les siens. Lesquels peuvent désormais entièrement se concentrer sur leurs deux autres objectifs, la Coupe d'Allemagne (demi-finale le 16 avril contre Kaiserslautern) et surtout la Ligue des champions (quart de finale face à Manchester United la semaine prochaine).

Car Pep Guardiola, arrivé il y a neuf mois en lieu et place d'un coach qui a tout gagné (Ligue des champions, Supercoupe d'Europe, Mondial des clubs, Bundesliga et Coupe d'Allemagne) ne perd pas de vue qu'il a été nommé pour faire mieux (!) que son prédécesseur. Objectif déjà en partie atteint en battant ce record de précocité, mais en partie seulement. Jusqu'au coup de sifflet final, le coach aux 14 trophées sur 19 possibles avec le Barça a d'ailleurs gardé le masque. La suite ? Il l'avait anticipée en conférence de presse mardi. "J'ai souvent vu des images avec ces énormes chopes de bière déversées sur la tête des joueurs. Mais je n'emmènerai pas de costume de rechange. Je pense que ma condition physique est encore suffisante pour échapper à mes joueurs." Les deux jours de repos prévus par le coach après la rencontre ne seront donc pas de trop, même pour lui.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter