Robert Louis-Dreyfus impliqué dans l'achat de l'organisation de la Coupe du monde 2006 ?

Football
FOOTBALL – Selon le journal allemand Der Spiegel, le comité de candidature allemand pour la Coupe du monde 2006 se serait constitué une caisse noire afin d'acheter des voix pour l'organisation de son Mondial. Robert Louis-Dreyfus aurait notamment joué un rôle prépondérant dans cette affaire...

A chaque semaine sa révélation. Depuis que la justice américaine a mis son nez dans les affaires de la Fifa, de multiples scandales de corruption ont éclaté au fil des mois. Le dernier en date n'est pas des moins étonnants. Selon des informations révélées par le journal allemand Der Spiegel, le Comité de candidature allemand se serait constitué une caisse noire qui a servi à acheter des voix pour le Mondial 2006, grâce à un prêt personnel de Robert Louis-Dreyfus, alors patron d’Adidas et ancien actionnaire majoritaire de l'Olympique de Marseille, décédé en juillet 2009.

Un prêt de 6,7 millions d'euros de la part de RLD

Celui-ci aurait secrètement prêté 10,3 millions de francs suisses avant la désignation du 6 juillet 2000, prêt qui aurait servi à s'assurer les votes de quatre membres asiatiques parmi les 24 du Comité exécutif de la Fifa, assure l'hebdomadaire. Ces membres asiatiques auraient alors voté avec les Européens en faveur de l'Allemagne, qui a remporté l'élection 12 voix à 11 face à l'Afrique du Sud, après le non-vote du Néo-Zélandais Charles Dempsey au dernier tour de scrutin. Plus d'un an et demi avant l'ouverture de la Coupe du monde 2006, Robert Louis-Dreyfus, homme d'affaires suisse d'origine française, a souhaité récupérer son argent (soit 6,7 millions d'euros), raconte l'hebdomadaire allemand, selon qui la Fédération allemande de football a eu recours à un compte genevois de la Fifa qui devait ensuite transférer cette somme sur un compte de M. Louis-Dreyfus à Zurich.

A LIRE AUSSI >> La Fédération anglaise suspend son soutien à Michel Platini

Si la DFB a reconnu vendredi le versement de 6,7 millions d'euros à la Fifa en avril 2005, elle a assuré que cette somme n'est pas liée à l'attribution de la compétition, contrairement à ce qu'affirme l'hebdomadaire Spiegel sur son site internet. Dans son communiqué, la DFB explique que ce versement est apparu à l'occasion d'un examen interne lancé ces derniers mois sur l'attribution du Mondial-2006, dans le contexte du scandale de la Fifa. A travers ce travail de vérification, la "DFB a appris qu'un paiement de 6,7 millions d'euros avait été fait à la Fifa en avril 2005, somme qui aurait pu être utilisée pour autre chose que le but initial", un programme culturel de la Fifa, explique la Fédération.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter