Ronaldinho raconte son passage en prison : "Je n'aurais jamais imaginé une telle situation"

Ronaldinho a été incarcéré pendant un mois dans une prison du Paraguay.
Football

DÉTENTION - Libéré le 7 avril, après avoir passé plusieurs semaines dans une prison au Paraguay, Ronaldinho est assigné à résidence dans l'attente de son procès pour usage présumé de faux passeport. Il sort du silence ce lundi.

Il aura passé plus d'un mois derrière les barreaux. Placé en détention provisoire avec son frère au Paraguay, pour l'usage présumé d'un faux passeport et une possible participation à une affaire de blanchiment d'argent, Ronaldinho a été libéré sous caution le 7 avril dernier. Il est depuis assigné à résidence à l'hôtel Palmagora, situé dans le centre historique d'Asunción. C'est là dans un salon du bâtiment époque 1900, placé sous étroite surveillance, que le Ballon d'Or 2005 est sorti du silence depuis le début de ses déboires judiciaires. L'occasion de raconter comment il a vécu son passage par la case "prison".

Arrivé dans la capitale paraguayenne le 4 mars, pour faire la promotion d'un livre et participer à une opération de bienfaisance, l'ancien joueur du PSG et du Barça a été arrêté deux jours plus tard, accusé d'être en possession d'un passeport falsifié. "Nous avons été totalement surpris d'apprendre que les documents n'étaient pas légaux. Depuis, notre intention a toujours été de collaborer avec la justice pour clarifier les choses", assure "Ronnie" ce lundi 27 avril dans le quotidien local ABC Color. "Depuis le premier jour, nous avons tout expliqué, et répondu à tout ce que la justice nous demandait pour faciliter son travail."

Je n'avais jamais imaginé que j'allais me retrouver dans une telle situation- Ronaldinho

Interpellé avec Roberto, son frère qui est aussi son représentant, le Brésilien a malgré tout été emprisonné. Ce qui l'a étonné. "Ça a été un coup dur, je n'avais jamais imaginé que j'allais traverser dans une telle situation", explique-t-il. "Toute ma vie, j'ai cherché à atteindre le plus haut niveau et apporter de la joie aux gens avec le foot. Notre vol de départ était prévu le samedi 7 mars, à 3h du matin, pour rentrer pour l'anniversaire de mon fils. Je ne sais pas ce qui s'est passé ensuite." Dans un premier temps autorisé à rentrer au Brésil, il a finalement incarcéré dans la prison de haute sécurité de l'Agrupacion Especializada.

Lire aussi

Là-bas, un accueil à la hauteur du joueur qu'il a été lui est réservé. "Tous les gens que j'ai eu l'opportunité de rencontrer en prison m'ont reçu avec gentillesse", raconte le champion du monde 2002 avec la Seleção. "Jouer au football, signer des autographes, faire des photos, ça fait partie de ma vie, il n'y a aucune raison que je cesse de le faire, surtout avec des gens qui vivaient un moment difficile comme moi." Des photos et des séquences vidéo, prises et tournées derrière les murs de la prison, ont été largement diffusées sur internet le montrant, souriant comme toujours, participer à un tournoi de futsal. 

Assigné à résidence depuis début avril, après avoir payé une caution de 1,6 million de dollars, Ronaldinho est dans l'attente de son procès, ajourné en raison des mesures de précautions prises au Paraguay pour endiguer la pandémie de coronavirus. Il espère désormais être innocenté par la justice paraguayenne afin de pouvoir rentrer chez lui au plus vite. "La première chose que je ferai quand tout ceci sera terminé, ce sera d'aller d'embrasser ma mère qui traverse cette situation difficile depuis chez elle", affirme-t-il, évoquant aussi le Covid-19. "Puis, il sera temps de digérer cette situation et d'aller de l'avant avec foi et force." "Ronnie" s'en remet à "(ses) prières pour que tout se passe bien" et "espère que ce sera bientôt fini".

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent