"Ronaldo 2 Neymar 0" : la presse européenne n'a d'yeux que pour Ronaldo, après la victoire du Real sur le PSG

Football
DirectLCI
HOMMAGE - Auteur d'un doublé contre le PSG pour un succès renversant de Madrid (3-1), CR7 a été, comme à son habitude lors des grands rendez-vous, décisif sous le maillot merengue. Ce qui n'a pas échappé à la presse européenne.

Elle est dithyrambique. Après le succès probant du Real Madrd (3-1,) obtenu ce mercredi au stade Santiago Bernabeu contre le PSG en huitièmes de finale aller de Ligue des champions, la presse espagnole a salué la performance de Cristano Ronaldo., auteur d'un doublé.


Dans son édition de ce jeudi, Marca reprend le fameux "Siiiiiiiuuuu !!!" une sorte de cri pétri de rage et de motivation qu'il avait inauguré sur une remise de Ballon d'Or (en 2014). Le quotidien espagnol souligne aussi les choix tactiques payants de Zinedine Zidane, et notamment l'entrée intéressante de Marco Asensio en lieu et place de Karim Benzema, peu à son aise cette saison.

Même son de cloche pour la presse allemande. Kicker adoube ainsi sa majesté CR7. "Le Real bat le PSG grâce à Ronaldo" titre ainsi le quotidien allemand. " Un joueur absolument exceptionnel" décrit même Sport Bild, au sujet du quintuple Ballon d'or. " Il est là quand il doit être là" résume même Der Spiegel au sujet de la prestation de l'ancien joueur de Manchester United et du Sporting Club de Portugal.

"Ronaldo 2 Neymar 0" synthétise le Télégraph comme pour expliquer que la passation de pouvoir entre ces deux artistes du football n'était pas pour tout de suite. The Guardian souligne même le ratio impressionnant (11 buts en 9 rencontres) du natif de Funchal en Ligue des Champions. Ce qui fait de lui le "King of Europe" (le roi d'Europe) selon le quotidien anglais.

La Corriere dello Sport s'épanche assez peu sur ce choc. Préférant octroyer davantage d'importance aux clubs italiens en lice en Europa League. "Un Ronaldo réaliste donne une leçon au PSG de Neymar", titre toutefois le quotidien transalpin, qui s'interroge quant à la volonté d'Unaï Emery de "fermer la boutique", en décidant à l'heure de jeu de sortir l'attaquant Edinson Cavani au profit du défenseur Thomas Meunier. "Cristiano rugit à nouveau à Madrid", titre de son côté La Gazetta dello Sport.

Côté français, on veut quand même croire dur comme fer à la qualification. Selon L'Équipe, la Real Madrid "a diffusé par séquences un sentiment de vulnérabilité. Seulement, le PSG n'a pas suffisamment appuyé dans ses temps forts", explique le journal. "Paris aura des occasion dans son jardin", affirme même le quotidien.

La seconde manche entre le PSG et le Real Madrid aura lieu le 6 mars prochain. Selon les statistiques de la Ligue des champions, 33% des équipes qui ont perdu le match aller 1-3 à l'extérieur ont fini par se qualifier au match retour.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter