Saïd Chabane, président du SCO d'Angers, mis en examen pour agressions sexuelles aggravées

Saïd Chabane, président du SCO d'Angers, mis en examen pour agressions sexuelles aggravées

PLAINTE - En garde à vue depuis mercredi matin à la suite de quatre plaintes déposées par une salariée et trois ex-salariées, Saïd Chabane, le président du club de football d'Angers, a été mis en examen pour agressions sexuelles aggravées. L'homme d'affaires de 55 ans, qui conteste ces accusations, a été placé sous contrôle judiciaire.

Un coup de tonnerre au SCO d'Angers. À la tête du club angevin depuis 2011, Saïd Chabane est visé par quatre plaintes pour agressions sexuelles aggravées et harcèlement sexuel, indique le procureur de la République ce mercredi 5 février, confirmant une information de RMC. Une plainte a été déposée par une salariée du club le 7 janvier pour des faits remontant à fin 2019. Trois autres victimes présumées de l'homme d'affaires de 55 ans, par ailleurs PDG du groupe agroalimentaire Cosnelle spécialisé dans la production de charcuterie et de salaisons pour la grande distribution, ont été identifiées et ont porté plainte.

Les plaignantes, "qui ont entre 25 et 30 ans", ont subi des "caresses très appuyées sur les parties intimes". Elles racontent toutes les mêmes faits : Saïd Chabane se serait "collé aux jeunes femmes", leur aurait "touché les fesses, les seins, les parties intimes, sans leur consentement". Connu pour ses coups de colère, qui lui ont valu le surnom de "Mayonnaise" - car il monte rapidement dans les tours -, il est décrit par ces accusatrices comme "quelqu'un qui est réputé sévère et qui est craint, voire intimidant". 

Après avoir été placé en garde à vue ce mercredi matin par les enquêteurs du SRPJ d'Angers, le président du SCO a été mis en examen pour agressions sexuelles aggravées. Il "a été placé sous contrôle judiciaire avec interdiction d'entrer en contact avec les victimes et les principaux témoins", a déclaré le procureur d'Angers, Eric Bouillard.

Lire aussi

Chabane "conteste formellement"

Dans un communiqué, publié dans la matinée sur le site officiel du club angevin, il est écrit que Saïd Chabane "conteste formellement toutes les allégations portées contre lui et apportera à la justice tous les éléments permettant de rétablir la vérité et de préserver son honneur. Déterminé à voir reconnaître son innocence, il est confiant dans l'issue de l'enquête à laquelle il coopère totalement."

Désigné dirigeant de l'année par France Football en décembre dernier, Saïd Chabane a accédé à la présidence du SCO en 2011 après avoir racheté le club angevin pour 1,7 millions d'euros qui végétait en Ligue 2. À l'origine de la construction d'un nouveau centre d'entraînement, inauguré en 2014, il se concentre sur la rénovation d'une tribune du vieux stade Jean-Bouin devenu Raymond-Kopa qui devrait s'achever en 2021. Sur le plan sportif, remonté en Ligue 1 en 2015, Angers a toujours confortablement assuré son maintien dans l'élite et a disputé une finale de Coupe de France en 2017, perdue 1-0 face au PSG.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Jackpot record de l'Euromillions : ces gagnants pour qui la chance a (très mal) tourné

11% des Français déjà infectés par le Covid-19 : quelles sont les régions les plus touchées ?

"Jean Moulin était un scientifique" : les perles du test de culture G des candidates à Miss France

EN DIRECT - Les remontées mécaniques des stations ouvertes aux ski-clubs et aux professionnels

"L'heure est venue de m'exprimer" : DSK va livrer sa vérité dans un documentaire

Lire et commenter