Sale semaine pour le Losc

Sale semaine pour le Losc

DirectLCI
LIGUE 1 - Les Lillois ont ponctué de la pire des façons une semaine marquée par l'imbroglio autour de l'arrivée de Sebastien Corchia. En déplacement à Nice, les Nordistes ont concédé (1-0) leur troisième défaite depuis la reprise.

Les Lillois n'y arrivent plus. Décidément, René Girard et ses hommes doivent regretter le bon vieux temps, pas si lointain, quand, en fin d'année, rien ne les arrêtait. Depuis le passage à 2014, c'est comme si le mauvais oeil prenait un malin plaisir à jouer avec les Lillois. Les blessures et les suspensions s'enchaînent et même quand les Nordistes veulent limiter la casse en recrutant, il y a toujours un grain de sable qui vient enrayer la machine.

Recruté à la toute fin du mercato, le défenseur de Sochaux Sebastien Corchia avait été présenté en grande pompe cette semaine. On aurait même pu le voir au sein de la défense nordiste ce dimanche sur la pelouse de l'Allianz Ribeira de Nice. Mais faute d'avoir vu son contrat homologué par la DNCG, qui surveille de près les finances lilloises, Corchia n'était pas du voyage sur la Côte d'Azur. Le Losc a fait appel de la décision mais rien ne dit qu'il portera un jour le maillot des Dogues…

Seulement deux occasions dangereuses

Sans sa nouvelle recrue, René Girard a donc une nouvelle fois composé une défense expérimentale pour aller défier Nice. Sur le côté droit, le jeune Soumaoro a vécu à sa première titularisation en Ligue 1. Mais si les hommes changent, le scénario est presque toujours le même en ce début de l'année : au coup de sifflet final, il ne leur reste que des regrets.

Le but niçois inscrit juste avant la pause est l'illustration parfaite du mélange de fébrilité et de malchance qui empoisonne actuellement le Losc. En position de hors-jeu, Bodmer dévie du talon une volée de Brüls. Pourtant sur la trajectoire, Enyeama est coupable d'une faute de main sur le seul but de la rencontre. Lors de la phase aller, Lille avait démarré une série de onze matchs sans défaite après un revers face à ces mêmes Niçois. Si le scénario pouvait se répéter...

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter