Samir Nasri offre le titre de champion d'Angleterre à Manchester City

Samir Nasri offre le titre de champion d'Angleterre à Manchester City

DirectLCI
PREMIER LEAGUE - En marquant un très joli but contre West Ham ce dimanche, Samir Nasri a offert sur un plateau à Manchester City son 4e titre de champion d'Angleterre. En même temps qu'il a adressé un message fort à Didier Deschamps.

Ce dimanche, en fin d'après-midi, Manchester City a décroché son 4e titre de champion d'Angleterre. Au moment de distinguer les hommes forts de cette conquête, on citera volontiers Yaya Touré, homme à tout faire du milieu des Citizens, ou l'entraîneur Manuel Pellegrini, premier Chilien à remporter la Premier League. Samir Nasri le sait. Et c'est sans doute pour cela qu'il s'est attelé à se rappeler à notre bon souvenir, décochant une frappe croisée limpide des 20 mètres pour ouvrir le score contre West Ham (2-0), scellant ainsi le sacre des siens. Ce but, le 8e de sa saison, suffira-t-il pour autant à lui faire réintégrer le groupe France en vue du Mondial 2014 ?

Rien n'est moins sûr. Le Marseillais était revenu dans les petits papiers de Didier Deschamps l'été dernier, au point de débuter à Kiev, lors du barrage aller contre l'Ukraine. Mais la défaite (2-0) conjuguée à une énième prestation catastrophique a sonné le glas de son retour en Bleu. Un épisode qui alimente l'idée selon laquelle il y aurait deux Nasri, l'un brillant et altruiste en club, l'autre égoïste et agaçant en sélection. "Je n'ai pas à me justifier" , botte sèchement en touche le sélectionneur au sujet de cette éviction .

Samir Nasri : "La France a changé et je n'aime pas ça"

"Si j'avais à évaluer mes chances aujourd'hui, ce serait 70/30 contre moi, confiait l'intéressé le 27 avril dans The Telegraph. Si j'avais eu Didier Deschamps au téléphone et que nous avions une discussion honnête, je pourrais savoir ce que je dois changer. Mais il n'y a rien eu." Les Anglais, qui voient surtout la fin de saison phénoménale du joueur, comprennent mal ce désamour.

Alors Nasri a lui-même essayé de l'expliquer : "Depuis quelques temps, en France, il y a une crise économique et les gens pensent que les footballeurs ont trop d'argent, qu'ils sont arrogants, mal élevés. Si vous êtes issus de l'immigration, c'est encore pire. La France a changé et je n'aime pas ça. J'aime l'Angleterre. C'est l'endroit où je peux imaginer mon futur." Il reste deux jours avant la publication de la liste des 30 Français retenus pour préparer le Mondial, qui débute le 12 juin. Mais même pour se faire naturaliser anglais, le délai risque d'être trop court.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter