Scandale à la Fifa : Jack Warner aurait détourné des fonds destinés aux victimes du séisme en Haïti

Scandale à la Fifa : Jack Warner aurait détourné des fonds destinés aux victimes du séisme en Haïti

CORRUPTION - L'ancien vice-président de la Fifa, au cœur du scandale depuis le début des révélations, aurait détourné près de 670 000 euros à son profit, selon la BBC. Un argent qu'il prétendait destiné aux victimes du séisme en Haïti.

La corruption n'a pas de limites. A en croire les informations de la très sérieuse BBC , Jack Warner aurait détourné sur des comptes personnels des fonds destinés aux victimes du séisme survenu en Haïti en 2010. Le Trinidadien, ancien vice-président de la Fifa et ex-président de la fédération nord-américaine de football (Concacaf), est au cœur des nombreux scandales de corruption depuis deux semaines et a été placé sur la liste des personnes les plus recherchées par Interpol.

Il devait aider à reconstruire le pays

Warner, qui avait visité Haïti peu après les événements, aurait ainsi amassé 750 000 dollars (667 000 euros) en provenance de la Fifa et de la fédération sud-coréenne de football pour aider à reconstruire le pays, sans doute via un match de football. Mais l'argent aurait été déposé sur des comptes qui n'appartiennent qu'à lui. S'il nie en bloc toutes les accusations dont il est la cible depuis le début des affaires, l'ancien dirigeant est plus que jamais dans le viseur de la justice américaine. Actuellement à Trinité-et-Tobago, il encourt une extradition vers les États-Unis.

EN SAVOIR + >> Qui sont les principaux inculpés ?

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : l'explosion des variants est-elle provoquée par le vaccin Pfizer ?

EN DIRECT - Feu vert de l'Assemblée nationale à l'état d'urgence sanitaire jusqu'au 1er juin

"Langue Covid" : un nouveau symptôme du virus ?

EN DIRECT - À peine président, Joe Biden signe une série de décrets dont le retour dans l'Accord de Paris

Hospitalisations : les chiffres de Santé Publique France diffèrent de ceux des hôpitaux, pourquoi ?

Lire et commenter