Scandale Fifa : Platini et Blatter suspendus 90 jours, Hayatou nouveau président

Football
Fifa - Michel Platini, Sepp Blatter et Jérôme Valcke ont été suspendus, jeudi, provisoirement 90 jours en raison du scandale de corruption et de fraude qui frappe la Fifa. La commission d'éthique a également infligé une suspension de six ans à Chung Mong-joon, vice-président de la Fifa.

La commission d'éthique de la Fifa a suspendu provisoirement 90 jours Michel Platini, président de l'UEFA, Sepp Blatter, président de la Fédération internationale de football et Jérôme Valcke, ancien secrétaire de la Fifa de toute activité liée au football à la suite du scandale de corruption et de fraude qui frappe l'instance internationale. De son côté, Chung Mong-joon, ancien vice-président de la Fifa a été suspendu pour six ans et 100 000 francs suisses d'amende.

Michel Platini dénonce une fuite délibérée

Avant que ces sanctions ne soient prononcées par la commission d'éthique, Michel Platini avait accusé, dans un communiqué, "une source officielle de la Fifa" d'être à l'origine d'une "fuite délibérée qui vise à porter atteinte à (s)on image". L'ancien numéro 10 de l'équipe de France évoque une fuite "insidieuse dans sa nature et inacceptable dans son procédé" et souligne sa "disposition à collaborer dans le respect des règles de procédure les plus strictes". En ajoutant que "la Fifa les a quant à elle clairement bafouées". Le président de l'UEFA ne veut en tout cas pas "ménager ses efforts pour que la vérité s'impose".

EN SAVOIR + >> Fifa : une enquête interne sur Platini et Blatter ?

De son côté Sepp Blatter, par le biais de ses avocats a fait parvenir un communiqué dans lequel il se dit "déçu que la Commission d'éthique n'ait pas suivi le code d'éthique et le code disciplinaire" qui offrent à une personnalité mise en cause la possibilité "d'être entendue". Selon le texte, la Commission a basé sa décision sur "une mauvaise interprétation" de l'action engagée par la justice suisse contre le président de la Fifa.

Hayatou président provisoire de la Fifa

Alors que les élections à la tête de la Fifa se tiendront le 26 février prochain, cette suspension pourrait provoquer de fait l'inéligibilité de Michel Platini à la tête de la Fédération internationale. En effet, l'ancien joueur de Saint-Étienne "n'aura pas le temps", selon le journal Le Monde, de faire appel avant le 26 octobre, date limite du dépôt de candidatures. Pourtant, ce jeudi matin, Michel Platini avait "remis les lettres de soutien indispensables à (s)a candidature".

A LIRE AUSSI >> Blatter accusé d'un paiement déloyal à Michel Platini

Avec ces suspensions provisoires, qui peuvent être augmentés de 45 jours supplémentaires ultérieurement, de Sepp Blatter et Michel Platini, c'est le président de la Confédération africaine de football, Issa Hayatou, qui prendra les rênes de la Fifa. Le président de la Fédération espagnole de football et vice-président de l'UEFA, Ángel María Villar, occupera lui le siège laissé vacant par le Français.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter