Scandales à la Fifa : et si la Russie et le Qatar perdaient le Mondial 2018 et 2022

Football
DirectLCI
CORRUPTION – Le doute est partout. Depuis que le scandale a éclaté, toutes les attributions de Coupe du monde sont soupçonnées d'avoir donné lieu à des versements d'argent illégaux et autres arrangements. Ce dimanche, un cadre de la Fifa a même émis l'hypothèse de retirer les éditions 2018 et 2022 à la Russie et au Qatar si elles venaient à avoir été obtenues "seulement grâce aux pots-de-vin".

La Russie et le Qatar pourraient perdre l'organisation respective des Mondiaux 2018 et 2022 de football si ces pays les avaient obtenus "grâce seulement à la corruption", a affirmé dimanche la Fifa, au centre depuis plus d'une semaine d'un scandale planétaire de corruption.

Des preuves "non fournies"... pour le moment ?

"S'il existe des preuves que le Qatar et la Russie ont obtenu (la Coupe du monde) grâce seulement aux pots-de-vin, alors elle pourrait leur être retirée", a expliqué Domenico Scala, président du Comité d'audit de la Fifa dans un entretien à l'hebdomadaire Sonntagszeitung . Mais il a aussitôt souligné que "ces preuves n'ont pas été fournies" jusqu'à présent.

La déclaration de Domenico Scala intervient au moment où une affaire d'achats de voix autour du Mondial 2010 a rebondi en Egypte, avec pour personnage principal Jack Warner, ex-vice président de la Fifa. L'ancien ministre des Sports égyptien Aley Eddine Helal a confirmé dimanche ses accusations envers le Trinidadien pour chantage au vote lors de l'attribution du Mondial-2010: "Il nous avait dit qu'il pouvait nous assurer sept votes et il demandait un million de dollars pour chaque vote".

EN SAVOIR + >> Mondial 2006 : armes contre voix, la vente opportune de lances-roquettes qui a profité à l'Allemagne 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter