Scolari interdit le "sexe acrobatique" à ses joueurs

Scolari interdit le "sexe acrobatique" à ses joueurs

DirectLCI
COUPE DU MONDE - Interrogé sur le droit (ou non) de ses joueurs d'avoir des relations sexuelles à la veille des matches du Mondial, le sélectionneur du Brésil, Luiz Felipe Scolari, a plaidé pour du "sexe normal", c'est-à-dire à condition de ne "pas s'envoyer en l'air trop haut".

C'est connu : tout est permis à condition de ne pas se faire prendre. Pendant la Coupe du monde sur leur sol (du 12 juin au 13 juillet), les joueurs de l'équipe du Brésil ne devront donc surtout pas se faire prendre... par leur sélectionneur, Luiz Felipe Scolari. Lequel leur a livré publiquement une consigne lundi soir en conférence de presse à Lisbonne. Pas une consigne tactique, non, plutôt du genre physique, puisqu'elle concerne leurs ébats sexuels à la veille des matches du Mondial (dans le groupe A, la Seleçao affrontera successivement la Croatie le 12 juin à Sao Paulo, le Mexique le 17 à Fortaleza et le Cameroun le 23 à Brasilia). L'idée étant d'éviter les blessures.

"Les relations sexuelles normales sont faites de manière équilibrée"

"Si c'est du sexe normal, d'accord. Si c'est normal, c'est normal, ce n'est pas s'envoyer en l'air trop haut. Normalement, les relations sexuelles normales sont faites de manière équilibrée, mais il y a certaines formes, certaines manières qui font que d'autres personnes font des acrobaties. Et ça, c'est non", a-t-il ainsi rigoureusement interdit, déclenchant l'hilarité générale dans la salle de presse. Il faut dire que le centre d'entraînement de la Seleçao, la Granja Comary à Teresopolis, comporte depuis sa rénovation et son inauguration fin mars des chambres individuelles pour les joueurs. L'histoire ne dit pas, en revanche, ce à quoi sera autorisé le coach.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter