Sébastien Pérez : "Je suis sous le charme de cet OM"

Football
FOOTBALL - Joueur de l'Olympique de Marseille entre 2000 et 2004, Sébastien Pérez est un observateur attentif du club olympien. Aujourd'hui directeur sportif à Dijon (Ligue 2), l'ancien défenseur latéral se retrouve complètement dans cette équipe, qu'il voit bien championne de France en fin de saison.

Que vous inspire cet OM?
Je suis sous le charme, parce que c'est un OM qui représente l'état d'esprit de ses supporters et des amoureux du club. Les joueurs proposent une énorme débauche d'énergie, ont l'envie aller de l'avant, ils se mettent minables pour leurs partenaires. Et vu, en plus, la qualité des joueurs, cela amène forcément des résultats.

Comment expliquez-vous cette transformation en quelques mois alors que l'effectif a peu bougé?
Ce sont les mêmes joueurs sauf que leur état d'esprit a complètement changé. On sent la patte Bielsa. Lui aussi a mis de l'eau dans son vin, il est arrivé avec son schéma en tête et s'est vite aperçu qu'il ne pouvait pas forcément le mettre en place avec les joueurs qu'il avait, c'est une preuve d'intelligence.

Combien de temps l'OM peut tenir ce rythme?
C'est le point d'interrogation. La saison est longue et il faudra gérer des coups de moins bien physiquement. Le schéma mis en place et l'animation de jeu exigée font que les joueurs laissent beaucoup de forces. Mais l'OM ne joue pas de Coupe d'Europe, c'est un point positif. Et il y a de la qualité sur le banc de touche.

André-Pierre Gignac peut-il , lui aussi, continuer à ce rythme?
Il avait fait aussi une grosse saison l'an passé, c'est lui qui portait l'équipe à bout de bras. Mais on sent que cette année il tourne plein pot. Il est dans la force de l'âge (29 ans le 5 décembre, ndlr), il a pris aussi beaucoup plus de poids au niveau du jeu, il est plus impliqué dans le club et ça rejaillit sur son jeu. Un buteur a besoin de confiance, être responsabilisé lui offre cela.

             "Un coup de pied aux fesses nécessaire"

Comment expliquez-vous que des Morel ou Nkoulou retrouvent leur niveau?
Pour Morel, c'est aussi assimilé à la confiance. L'an dernier, il était plus ou moins décrié et peut-être qu'il n'a pas senti suffisamment de soutien de la part de son staff alors que Bielsa l'a installé dès le premier match. Pour les autres, oui, on peut parler de coup de pied aux fesses nécessaire. Mais c'est aussi que le groupe progresse et eux doivent donc hausser leur niveau de jeu.

Que pensez-vous du nouveau Vélodrome?
Il y règne une ambiance extraordinaire. Je suis allé les voir contre Montpellier pour le premier match à domicile (défaite 2-0), puis face à Saint-Etienne (victoire 2-1). C'est un stade extraordinaire, fabuleux, le plus beau de France pour moi au niveau installation et effets sonores. Le Vélodrome que j'ai connu ouvert faisait du bruit, mais fermé comme aujourd'hui, c'est exceptionnel.

EN SAVOIR + >> Notre dossier Olympique de Marseille

Et un record de spectateurs a été battu. Pourquoi un tel engouement?
Tous les Marseillais attendent des résultats avec impatience. Surtout, ce n'est pas automatiquement l'OM le plus talentueux qu'ils préfèrent, mais celui qui montre le plus de valeurs. Je me souviens de l'année où on renoue avec Ligue des champions, on n'avait pas de grosses individualités dans le groupe mais on se battait tout le temps et les supporters étaient derrière nous.

La seule incertitude, c'est le PSG?
On craint le PSG, c'est une grosse machine qui sera forcément présente à la fin. Mais on est déjà à la 10e journée, et 7 points de retard, c'est important. Les confrontations directes vont être très importantes, surtout pour le PSG qui devra absolument gagner, Marseille pas forcément.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter