Sepp Blatter sanctionné par la Fifa pour avoir reçu une montre à 20.000 euros ?

Football

FOOTBALL - Les "sages" du comité exécutif de la Fifa, Sepp Blatter en tête, se sont vus offrir des montres par la Fédération brésilienne durant la Coupe du monde. La commission d'éthique de l'instance qui dirige le foot est en train d'étudier la question. Sanctionnera-t-elle son propre président ? Rien n'est moins sûr.

Pour Sepp Blatter, le temps n'est pas un problème. Et cela n'a aucun rapport avec son intention de se représenter à 76 ans à un nouveau mandat à la tête de la Fifa. Dimanche, The Sunday Times a révélé qu'au Brésil, l'honorable patron du foot mondial, avait reçu, comme plusieurs personnes du comité exécutif, des montres en cadeau.

Et parce qu'on n'offre pas de la camelote au grand argentier du ballon rond - a fortiori quand il est suisse -, ce sont des tocantes d'une valeur de 20.000 euros de l'horloger helvétique Parmigiani que lui a fait livrer la Fédération brésilienne durant la Coupe du monde, bien planquées dans un sac à goodies, entre un maillot de la Seleçao et une peluche de la mascotte Fuleco. Un peu comme des pin's. Il s'agirait en fait de "montres commémoratives" distribuées par le sponsor de la Fédé auriverde qui célébrait le centenaire de son existence. La Fifa dans un communiqué a indiqué qu'elle "étudiait actuellement la question" pour voir si ces dons en nature étaient conformes avec l'éthique. 

Les montres, ces cadeaux très répandus

Elle doit néanmoins avoir déjà une petite idée sur la position de la Fifa en la matière : The Sunday Times écrit également que "le chevalier blanc" de la Fifa, le président de la chambre d’instruction de la commission d’éthique de la FIFA, Michael J. Garcia, avait déjà tiqué à cause d'un cas similaire. En juin, Hublot, le chronométreur officiel de la Fifa, avait prévu de fournir des montres aux 26 sages de la Fifa, "en tant que prestations en nature dans le cadre de son contrat", explique le communiqué.

Sauf que la commission d'éthique avait alors jugé que "ce ne serait pas autorisé en vertu des règles de conformité de l’organisation, et il a ainsi été décidé de ne pas distribuer de montres aux membres." On ne sait pas ce que le chronométreur officiel de la Fifa a fait des 26 montres d'une valeur de 32.000 euros chacune. Ni quelle sera la sanction que la commission indépendante d'éthique réserve à Sepp Blatter.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter