Denis Balbir ne veut pas entendre une femme commenter du foot : "Dans une action de folie, elle va monter dans les aiguës"

Denis Balbir ne veut pas entendre une femme commenter du foot : "Dans une action de folie, elle va monter dans les aiguës"

Football
DirectLCI
LE DÉRAPAGE DE TROP ? - Suspendu cette année pour des propos homophobes tenus hors antenne après OM-Leipzig, Denis Balbir s'est encore une fois laissé aller. Cette fois-ci, sur le plateau du Buzz TV. Le commentateur de M6 a affirmé, face à la caméra, ne pas souhaiter entendre de femmes commenter le football masculin.

Denis Balbir ne veut pas entendre de femmes pour commenter le foot masculin. Invité du Figaro, à quelques heures du match de Ligue des nations de l'équipe de France contre l'Allemagne, ce mardi à 20h45, le commentateur de M6 s'est illustré avec une sortie déplacée. Interrogé sur l'arrivée des femmes aux commentaires des matches de football, à l'image de Marinette Pichon sur France Télévisions, le journaliste a clairement affiché son opposition. Il s'en est depuis excusé sur son compte Twitter, regrettant "la mauvaise interprétation de [ses] propos."


"Une femme qui commente le foot masculin, je suis contre. Dans une action de folie, elle va monter dans les aiguës. Ça va être forcément plus délicat. Je sais qu'on va me traiter de misogyne et de sexiste. Mais ce n'est pas parce que c'est une femme ! C'est parce que le timbre de voix ne fonctionnerait pas", a-t-il jugé sur le plateau de l'émission Buzz TV

Relancé, il a tenté maladroitement de clarifier et justifier ses propos. "Je parle du rôle de commentateur. Dans le métier, le numéro 1 c'est le commentateur et le numéro 2, c'est le consultant. Je parle d'un rôle de commentateur de numéro 1 pour une femme qui serait plus dangereux pour elle. Je crois qu'ils ont fait ça récemment sur la Chaîne L'Équipe (avec Candice Rolland, ndlr), je ne sais pas, je n'ai pas entendu", a-t-il expliqué à ses interlocuteurs, avant d'ajouter qu'il était toutefois favorable à la présence d'anciennes joueuses derrière le micro, mais en tant que consultantes et expertes. "Ça ne me dérangerait pas. Si elle a du nez et qu'elle est capable techniquement de décrypter du foot féminin et masculin, il n'y a pas de barrières." 

Suspendu pour des propos homophobes

C'est la deuxième fois, en quelques mois, que Denis Balbir se signale par des commentaires déplacés à l'encontre d'un groupe de personnes. Mi-avril, le commentateur avait eu un commentaire homophobe à l'égard des Allemands de Leipzig après la qualification de l'OM en pensant que son micro était éteint. "Le stade quand il est comme ça, c'est fou. Je suis bien content pour ces p... arrogants au match aller comme ils étaient sûrs de gagner... enfoirés !", avait-il lancé au consultant Jean-Marc Ferreri, assis à côté et plongé sur son smartphone.


Suite à la diffusion sur les réseaux sociaux de ces propos homophobes tenus hors antenne, Denis Balbir avait été suspendu à titre conservatoire par la chaîne W9. Son dérapage en off lui avait valu d'être écarté pour la demi-finale aller de Ligue Europa entre l'OM et Salzbourg. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter