Sextape de Valbuena : comme attendu, Karim Benzema "n'est plus sélectionnable" avec les Bleus

Sextape de Valbuena : comme attendu, Karim Benzema "n'est plus sélectionnable" avec les Bleus
Football

SANCTION – Le cas Benzema a occupé le comité exécutif de la Fédération française de football, qui s'est tenu ce jeudi. Le sort de l'attaquant, mis en examen pour "complicité de tentative de chantage et participation à une association de malfaiteurs", a été scellé par le président de la FFF, Noël Le Graët.

Il avait pourtant exhorté les membres de la Fédération à attendre que la justice passe. Le souhait de Karim Benzema n'a finalement pas été entendu. Mis en examen dans le cadre de l'affaire de chantage à la sextape dont est victime Mathieu Valbuena, l'attaquant de l'équipe de France a donc bien été suspendu jusqu'à nouvel ordre, jeudi : "Aujourd'hui Karim Benzema n'est plus sélectionnable. Si la situation au mois de mars n'a pas évolué, il ne peut pas être sélectionné. Ni à l'Euro, si la situation n'évolue pas", a déclaré Noël Le Graët, le président de la FFF.

Cette sanction, prononcée avec des trémolos dans la voix, tombe mal pour le Madrilène, soupçonné d'avoir servi d'intermédiaire entre son coéquipier en Bleu et ceux qui détenaient la vidéo intime du Lyonnais. Une affaire devenue celle de la Fédération au moment où la discussion a eu lieu au cours d'un rassemblement des Bleus à Clairefontaine le 5 octobre dernier.

Avec ou sans lui à l'Euro ?

S'il bénéficie du soutien indéfectible de son club, le Real Madrid (et il le lui rend bien puisqu'il vient d'inscrire 5 buts lors des deux dernières rencontres), pour ce qui est de l'équipe de France, Benzema, à moins que le dossier ne se dégonfle d'ici là ou que la justice aille grand train, sera probablement persona non grata lors du prochain match des Bleus, programmé le 25 mars prochain au Pays-Bas puis à l'occasion de la réception de la Russie le 29.

EN SAVOIR + >> Frédéric Thiriez, le patron de la LFP, prône la fermeté à l'égard de Benzema

La FFF, après l'avoir défendu bec et ongles, se devait de réagir... sans pour autant bannir définitivement son avant-centre préféré qui demeure toujours sous le coup d'un contrôle judiciaire lui interdisant d'entrer en contact avec Valbuena. En prononçant cette mise à l'écart provisoire, la Fédération et Didier Deschamps se réservent ainsi le droit de revoir leur position commune au gré de l'évolution du dossier. Car ne l'oublions pas, l'Euro débute dans six mois pile.

EN SAVOIR +
>> Comprendre l'affaire Benzema/Valbuena en un coup d'œil

 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Attaque à la basilique de Nice : "C'est la France qui est attaquée", dénonce Macron

Reconfinement : les commerces qui devront fermer, ceux qui vont rester ouverts

CARTE - Reconfinement : regardez jusqu’où vous pourrez sortir autour de chez vous

EN DIRECT - Covid-19 : les députés approuvent le reconfinement à une très large majorité

Confinement : l'attestation de sortie comportera "une nouvelle case" pour les déplacements scolaires

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent