Simone Scuffet, le "Baby Buffon" qui épate l'Italie

Simone Scuffet, le "Baby Buffon" qui épate l'Italie

DirectLCI
SERIE A - A seulement 17 ans, le gardien de l'Udinese enchante l'Italie du foot. Après seulement 10 matches joués chez les pros, Simone Scuffet est déjà considéré comme l'héritier de Gigi Buffon, et un sérieux concurrent pour Sirigu en équipe nationale.

Il n'a que 17 ans et déjà l'assurance d'un vétéran. Simone Scuffet, gardien de but titulaire de l'Udinese depuis deux mois à peine, fait déjà rêver l'Italie du calcio. Sorties impeccables, jeu au pied rassurant, plongeons acrobatiques, et ce flegme concentré qui rappelle les qualités d'un autre portiere de légende: le grand Gigi Buffon.

Le souvenir des débuts du gardien de la Juve et de la Squadra azzurra (36 ans) donne un écho troublant aux premiers pas de son clone frioulan. Même style, donc, mais aussi des débuts tonitruants, au même âge (Gigi avait 17 ans, lui aussi lors de ses débuts avec Parme en 1996) et les promesses d'un destin glorieux sous le maillot bleu azur de la Nazionale. Une sélection que Scuffet devrait rejoindre plus tôt que prévu. Cesare Prandelli l'apprécie et pourrait exaucer son rêve d'enfant : s'entraîner aux côtés de Gigi. De quoi inquiéter les autres remplaçants. De Sanctis et Perin, qui jouent la 3e place. Mais aussi Sirigu, qui aurait bien profiter de la retraite de Buffon pour prendre sa place... Avant de découvrir les exploits du prodige de l'Udinese.

Connu pour ses recrutements exotiques et ses montages financiers aventureux, le club d'Udine (partenaire de Grenade et Watford) avait rarement pêché aussi local. Mais la famille Pozzo devrait tôt ou tard transformer sa baby-star en juteux dividendes. Déjà, la valeur de Scuffet est estimée à 10 millions d'euros. Après seulement dix matches chez les pros.

"Clean sheet" à San Siro

Il est vrai que les images de la première incursion de Scuffet en Serie A, le 1er février dernier, ont marqué les esprits. Seulement quatrième gardien en début de saison, il remplaça, au pied levé, Brkic, blessé à l'échauffement juste avant le coup d'envoi d'un match à Bologne. 90 minutes de maîtrise, de sang froid et de parades de grande classe. De quoi gagner pour de bon la confiance de son coach, Francesco Guidolin. Et plus encore après son premier chef d'oeuvre, le 28 mars au soir, devant un stade de San Siro éberlué, où le jeune crack dégoûte, à lui seul, l'Inter de Milan (0-0).

Pas étonnant que tous les "big" fassent la cour au jeune premier à la fine moustache brune. La Roma (qui pense à l'après De Sanctis), la Juve (qui misait sur Nicola Leali pour remplacer Buffon mais peut toujours changer ses plans), et surtout le Milan AC. L'ex-buteur vedette Pippo Inzaghi, désormais entraîneur de la Primavera, avait déjà demandé Scuffet pour Noël. Réponse polie de la maman du jeune homme : Simone restera à Udine pour finir son cycle d'études commerciales. Il devrait avoir son diplôme en fin d'année scolaire - et sportive. Au moment du marché des transferts estival.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter