Sirigu - Trapp : comment faire cohabiter les deux gardiens au PSG ?

Sirigu - Trapp : comment faire cohabiter les deux gardiens au PSG ?

DirectLCI
COHABITATION – Suite à l'arrivée de Trapp au PSG, le poste de gardien va connaître un chamboulement assez particulier. Sirigu, installé dans la peau du numéro un, devrait faire face à une concurrence accrue, une stratégie de plus en plus fréquente en Europe. Ce fut le cas notamment à Chelsea avec Thibaut Courtois et Petr Cech, une situation vécue par Christophe Lollichon, entraîneur des gardiens des Blues et observateur avisé pour metronews.

Le 15 juillet prochain, Salvatore Sirigu s'imaginait sûrement revenir dans le groupe du Paris Saint-Germain et entamer la tournée américaine dans la peau du numéro un, comme c'est le cas depuis 2011. A cette époque, l'Italien avait profité d'une blessure de Douchez contractée juste avant le début du Championnat pour s'installer définitivement dans les buts parisiens. La roue a tourné quatre ans plus tard suite à l'arrivée de Kevin Trapp, officialisée mercredi par le PS G.

Les prestations de Salvatore Sirigu (28 ans) en Ligue des champions ont-elles amené le club de la capitale à se poser la question de renforcer immédiatement ce poste-clé, comme l'a souligné Nasser Al-Khelaïfi ? Ou est-ce un plan sur l'avenir ? "Le fait que le PSG veuille investir environ 10 millions d'euros sur un bon espoir allemand n'est pas une mauvaise chose, nous explique Christophe Lollichon, entraîneur des gardiens de Chelsea. Cela prouve que le club travaille à long terme, donc ça peut être simplement de l'anticipation par rapport au futur. Il est difficile de savoir si Trapp arrive en n°1, je ne connais pas la réflexion du staff du PSG, mais s'ils font venir un gardien de ce niveau-là, il y a bien une raison."

"Un gardien a besoin de confiance. S'il joue chaque match avec la crainte de faire l'erreur..."

L'arrivée du portier allemand âgé de 24 ans, réputé pour être "intéressant au pied, doté d'un bel équilibre morphologique, à l'aise dans les airs et qui commence à être dans les pas de Neuer en ce qui concerne l'aspect tactique du gardien" pose le problème de la cohabitation entre Sirigu et Trapp au centre des débats. Le Real, le Barça ou encore Chelsea se sont également pliés à cette méthode qui consiste à associer deux très bons gardiens. Pour Lollichon, il n'est pas question d'une concurrence mais "d'un plan d'installation d'un gardien numéro un sur la longue durée", et le staff parisien devra faire preuve de vigilance et de clarté dans sa gestion, sous peine de déstabiliser les deux hommes. "Un gardien a besoin de confiance. Je ne pense pas que jouer chaque match avec la crainte de faire une erreur et en se disant que l'autre peut à tout moment le remplace soit le meilleur contexte pour que le gardien soit performant."

A LIRE AUSSI
>> Nasser Al-Khelaïfi et Blanc évoquent la concurrence Trapp / Sirigu

Et notre homme parle en connaissance de cause : à Chelsea, il a dû faire face à une situation similaire, à savoir reléguer Petr Cech (33 ans), présent chez les Blues depuis 2004, sur le banc des remplaçants au profit du talentueux Thibaut Courtois (23 ans). Un moment délicat à vivre pour le portier tchèque, parti à Arsenal cet été et dont "la frustration était grande" cette saison. Mais Cech a su se mettre au service de son jeune coéquipier belge. "On a eu la chance d'avoir Petr Cech, un gardien de top niveau mais également un homme de top niveau, s'exclame Lollichon. Il était suffisamment intelligent pour savoir que plus le groupe de gardiens fonctionne bien, plus les conditions d'entraînement seront bonnes, plus le gardien sera performant. Petr a été fantastique, il a aidé Thibaut Courtois qui était toujours à l'écoute."

Trapp et Sirigu comme Bravo et Ter Stegen ?

Sirigu sera-t-il en mesure de transmettre son savoir-faire à son nouveau coéquipier, si celui-ci venait à prendre la place de titulaire ? D'après l'expérience du coach des gardiens du récent champion d'Angleterre, et de source sûre, le portier italien est "un type qui a une bonne influence dans le vestiaire, mais également un gros bosseur", une façon pour lui de maintenir le cap au PSG. Et Lollichon a sa petite idée sur la façon de satisfaire Trapp et Sirigu : "Doit-on s'attendre à un deuxième exemple barcelonais ? s'interroge l'ancien mentor de Petr Cech. Pourquoi pas ! Si Paris souhaite faire de Trapp son futur gardien, il faudra bien qu'il débute un match de Coupe d'Europe, et le staff devra faire le nécessaire pour le préparer. Le talent n'a pas d'âge, et le mental fait partie du talent, il n'y aura pas de soucis pour Trapp." Les premières interrogations devraient être levées dès dimanche lors du premier match de préparation du PSG, face aux Autrichiens de Vienne. Avec Kevin Trapp aux premières loges.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter