Stéphanie Frappart va devenir la première femme à arbitrer un match de Ligue 1

Football
RÉVOLUTION - Stéphanie Frappart, qui officie régulièrement en Ligue 2 depuis 2014, va être la première femme à diriger un match de Ligue 1, dimanche lors de la rencontre Amiens-Strasbourg. L'arbitre française de 35 ans a été retenue pour la prochaine Coupe du monde féminine cet été en France.

Une pionnière. Pour la première fois, une femme va diriger un match de Ligue 1. À moins de deux mois de la Coupe du monde féminine en France, la Fédération française de football (FFF) a chargé Stéphanie Frappart d'arbitrer la rencontre de la 34e journée du championnat de France opposant Amiens à Strasbourg, qui se déroulera dimanche au stade de la Licorne (à 15h). Jamais une femme n'avait été désignée comme arbitre principale d'un match de première division en France, contrairement à l'Allemagne où Bibiana Steinhaus promène son sifflet sur les terrains de Bundesliga depuis deux saisons. 


Dans un communiqué mis en ligne mardi 23 avril, la 3F explique cette décision a été prise "dans le cadre de sa préparation à la Coupe du monde féminine 2019", qui aura lieu du 7 juin au 7 juillet sur le sol français et lors de laquelle l'arbitre française va officier en tant qu'arbitre centrale. "La FIFA a invité les fédérations possédant une arbitre retenue pour ce Mondial féminin, à les préparer dans les meilleures conditions en vue de cette compétition de haut niveau. Leur préparation, technique, athlétique, sera aussi axée sur l'utilisation de l’assistance vidéo, qui sera en fonction lors de cette Coupe du monde."

Tous niveaux confondus, la Fédération française de football dénombre 1000 arbitres féminines, amateures, et compte bénéficier de l'effet de levier du Mondial 2019 sur le sol français pour tendre vers la barre des 1500 arbitres à moyen terme. Mais, pour l'heure, Stéphanie Frappart est la seule femme à pouvoir vivre en partie de ses fonctions d'arbitre, dans "une sorte de semi-professionnalisme avec un fixe mensuel et des indemnités de matches", expliquait en avril à l'AFP Pascal Garibian, le patron des arbitres français.

En vidéo

VIDÉO - Football : ces femmes qui ont arbitré des hommes

La seule femme arbitre de Ligue 2

 Âgée de 35 ans, Frappart officie depuis 2014 en Ligue 2, où elle est la seule femme à assumer cette fonction. "Déjà, arriver à ce niveau-là (en Ligue 2, ndlr), ce n'est pas donné à tout le monde. Je suis dans les 40 meilleurs arbitres français et dans les 27 arbitres mondiales chez les filles", déclarait l'intéressée début avril. "Après, l'accession à la Ligue 1, un peu comme la Ligue 2, je le vois plus par une reconnaissance de mes compétences. Je ne veux pas qu'on me mette en haut de l'affiche ou en Ligue 1 parce que je suis une femme. Ce n'est pas à moi de vous dire que j'ai le niveau. On est une vingtaine d'arbitres donc forcément, moi je vais vous dire que j'ai le niveau mais est-ce que l'autre n'est pas meilleur que moi... Ça viendra".


En quatre saisons et demie aux portes de l'élite masculine, la pionnière en matière d'arbitrage a su gagner le respect des joueurs sur les terrains de football. Ce qui lui a logiquement ouvert les portes de la Ligue 1. Avant elle, une autre figure avait montré la voie. Nelly Viennot avait officié le long de la ligne de touche de première division pendant dix ans. Après avoir promené son sifflet en D1 féminine, en Ligue 2 et dans les plus grandes compétitions internationales (Coupe du monde 2015, JO de Rio 2016, Euro 2017 et Mondial U20 2018), Stéphanie Frappart s'apprête donc à briser un nouveau "plafond de verre".

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La Coupe du monde féminine de football 2019

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter