Suisse, Roumanie, Albanie : ce qu'il faut savoir sur les adversaires des Bleus

Suisse, Roumanie, Albanie : ce qu'il faut savoir sur les adversaires des Bleus
Football

FOOTBALL - Le tirage au sort effectué samedi a offert un groupe largement à la portée de l'équipe de France. Ni la Suisse, ni la Roumanie, ni l'Albanie ne paraissent des équipes à même d'inquiéter les Bleus. Qui vont surtout devoir se méfier d'eux-mêmes.

Une fois de plus, le tirage au sort a été clément pour l'équipe de France de Didier Deschamps. Les Bleus vont en effet affronter, dans l'ordre de difficulté selon le classement Fifa, la Suisse (le 19 juin), la Roumanie (le 10 juin) et l'Albanie (le 15 juin), trois adversaires abordables pour une équipe qui prétend viser le titre européen. La première place leur offrirait même un parcours bien dégagé, avec un 3e de poule affronté en 8es de finale (la Suède ou la Turquie seraient les plus difficiles a priori) et un éventuel quart de finale contre la Russie ou l'Autriche. Tout ça, c'est loin, et le sélectionneur a déjà annoncé qu'il donnait rendez-vous au 10 juin, date du match d'ouverture de la compétition entre Français et Roumains. Le temps pour lui d'étudier les futurs opposants des Bleus. Que metronews vous présente.

EN SAVOIR +
>> Pour Deschamps, "ça aurait pu être pire"
>> Et vous, vous en pensez quoi? Venez voter

Classement Fifa (au moment du tirage au sort) : 12e
Son parcours avant l'Euro : 2e du groupe E derrière l'Angleterre. 7 victoires et 3 défaites en 10 matchs.
Ça vaut quoi ? Depuis 2004, les Suisses ont participé à six des sept grandes compétitions, en comptant l'Euro à venir. La formation helvétique est une équipe habituée aux grands rendez-vous, sans briller pour autant puisqu'elle n'a jamais fait mieux qu'un 8e de finale de Mondial depuis 1954, et a toujours été éliminée au premier tour de l'Euro. Lors de la dernière Coupe du monde, la Nati avait été essorée par des Français brillants et vainqueurs 5-2. Cette fois, Deschamps s'attend à une réaction. Milieu de terrain solide, défense moyennasse et attaque sans cador : voici l'adversaire le plus costaud du groupe. Clairement moins effrayant que d'autres équipes qui figuraient dans le pot 2 comme l'Italie, la Russie ou la Croatie.
Les joueurs majeurs : Stephan Lichsteiner (Juventus Turin), Xherdan Shaqiri (Stoke City), Gökhan Inler (Leicester), Granit Xhaka (Borussia Mönchengladbach).
Le précédent récent face à la France : France-Suisse 5-2 (Mondial 2014)

► L'avis de… Vladimir Petkovic, sélectionneur : "On va faire le maximum. On a le temps pour préparer les matchs et on va partir en France avec beaucoup de motivation. C'est un privilège mais aussi quelque chose de très, très difficile de jouer contre le favori de toute la compétition. La France nous a fait beaucoup de mal au Brésil lors de la Coupe du monde mais c'est quand même une satisfaction d'affronter une telle équipe pour démontrer qu'on peut lui résister."

Classement Fifa (au moment du tirage au sort) : 16e
Son parcours avant l'Euro : 2e du groupe F derrière l'Irlande du Nord. 5 victoires et 5 nuls en 10 matchs.
Ça vaut quoi ? Un peu l'inconnue du groupe. La Roumanie est devant la France au classement Fifa (les Bleus sont 25e) et a obtenu sa qualification grâce à un parcours honnête dans une poule homogène où figuraient l'Irlande du Nord, la Hongrie ou la Grèce. Surtout, les Roumains ont construit un mur quasi-infranchissable puisqu'ils n'ont encaissé que 2 buts en 10 matchs de poule (meilleure défense des éliminatoires). Ce qui masque aussi leurs difficultés offensives (11 buts). ''C'est le match le plus important qui nous attend'', a déjà prévenu Deschamps au sujet du premier adversaire des Français. Il pourra souligner qu'à l'Euro 2008, la Roumanie avait tenu en échec les Bleus pour leur premier match (0-0).
Les joueurs majeurs : Ciprian Marica (Konyaspor), Gabriel Torje (Osmanlispor).
Les précédents récents face à la France : Roumanie-France 0-0 (Qualifs Euro 2012), France-Roumanie 2-0 (Qualifs Euro 2012)

► L'avis de… Anghel Iordanescu, sélectionneur : "Pensez-vous qu'on peut ne pas être content lorsqu'on affronte le pays hôte, la France, lors du premier match ? Nous sommes heureux car nous allons ouvrir une compétition aussi importante pour la première fois de notre histoire. Mais ce ne sera pas facile de débuter la compétition contre la France, qui peut réellement être le prochain champion d'Europe."

Classement Fifa (au moment du tirage au sort) : 38e
Son parcours avant l'Euro : 2e du groupe I derrière le Portugal. 4 victoires, 2 nuls et 2 défaites en 8 matchs.
Ça vaut quoi ? Pour sa première compétition internationale, l'Albanie fait clairement figure de Petit Poucet. Les coéquipiers de l'ancien Marseillais Lorik Cana se sont extirpé de la poule de qualification intégrée par la France et ont été bien aidés par leur victoire sur tapis vert en Serbie après l'affaire du drone. Qu'importe, voilà les Albanais prêts à jouer les trouble-fêtes, et pourquoi pas à se qualifier dans un groupe finalement ouvert. D'autant que la France n'a pas battu cette équipe malgré deux tentatives ces derniers mois (voir ci-dessous).
Les joueurs majeurs : Lorik Cana (Nantes), Ermir Lenjani (Nantes), Edmond Kapllani (Francfort)
Les précédents récents face à la France : Albanie-France 1-0 (amical, juin 2015), France-Albanie 1-1 (amical, novembre 2014), France-Albanie 3-0 (Qualifs Euro 2012), Albanie-France 1-2 (Qualifs Euro 2012)

► L'avis de... Gianni De Biasi, sélectionneur : "C'est un groupe qui va être difficile pour nous, équilibré. Les deux matchs contre la France étaient des amicaux, ce n'est pas possible de comparer. En juin, les rencontres seront très difficiles, pour nous mais pour la France aussi parce qu'ils auront une grosse pression. J'espère que nous ferons les choses bien, comme nous l'avons fait lors de ces matchs. L'Albanie fera tout ce qui sera possible de faire. Je souhaite qu'on fasse le maximum lors de la compétition, j'espère entre la 1e et la 2e place !"

Sur le même sujet

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent