Sur Twitter, Gerard Piqué se moque, encore, de la presse espagnole

Sur Twitter, Gerard Piqué se moque, encore, de la presse espagnole

Football
DirectLCI
FOOTBALL - Gerard Piqué et les medias espagnols, c’est une longue histoire d’amour / haine. Mardi soir, le défenseur du Barça et des journalistes de la radio Cadena Cope se sont livrés à un petit échange savoureux sur Twitter. Attention second degré omniprésent.

Le Real Madrid est sa proie favorite. Mais Gerard Piqué aime se divertir et varier les plaisirs. Le défenseur du FC Barcelone, très actif sur les réseaux sociaux, n’hésite jamais une seconde au moment où il faut tacler, les deux pieds décollés de préférence, la presse sportive espagnole. Cette fois, c’est la très sérieuse Cadena Cope qui en a pris pour son grade suite à un tweet publié mardi soir. La station de radio expliquait discuter avec Javi, serveur d’un restaurant qui avait apporté à Fernando Torres un hamburger qui lui aurait permis de mettre son centième but avec l’Atlético de Madrid le 6 février dernier. En soi, un non-événement comme les médias espagnols en raffolent.

Un échange savoureux


Il n’en a pas fallu plus à Gerard Piqué pour demander à la Cadena Cope s’ils savaient le nom du tatoueur d’El Niño, celui de son coiffeur ainsi que le patronyme du chauffeur de taxi qui l’a emmené au stade Vicente Calderon le jour du fameux match face à Eibar où Torres a marqué son centième but sous la liquette des rojiblancos. Face à cette demande, les journalistes ne se sont pas démontés et ont livré au défenseur international espagnol le nom des trois personnes évoqués.


Visiblement satisfait de la répartie des journalistes, le numéro 3 des blaugranas a ensuite fait une réflexion orthographique sur le tweet de la Cope et interrogé la Cope sur le nom du restaurant où avait dîner Neymar lors de sa venue à Madrid. Dans ce jeu de questions/réponses inopiné, la radio espagnole a une nouvelle fois apporté une réponse au compagnon de Shakira avec un petit pique fort appréciable : "Il était au Tatel et en est sorti à 23h45 heure catalane, tu n’étais pas avec lui ?". Comme disait le célèbre Cyrano de Bergerac, "A la fin de l’envoie, je touche".

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter