"T’es qui pour me parler ?" : le torchon brûle entre Neymar et plusieurs de ses coéquipiers du PSG

Football
FOOTBALL – "Le Parisien" révèle, mercredi 8 mai, plusieurs épisodes ayant fortement agacé Neymar dans le vestiaire du PSG en cette fin de saison apocalyptique.

Du rififi au PSG ! Les suiveurs de longue date du club parisien y sont habitués, mais les révélations, ce mercredi, du Parisien mettent en lumière la première expression notable d’une colère de Neymar depuis son arrivée dans la capitale française à l’été 2017, contre 222 millions d’euros, indemnité de transfert la plus élevée de l’histoire du football à ce jour. En cause, aux yeux de l’attaquant star brésilien : l’attitude de certains de ses coéquipiers ces dernières semaines.

Les jeunes ici, ils sont un peu perdus. Les anciens donnent des conseils mais ils répondent. Le coach donne des consignes mais ils répondent.Neymar le 27 avril

Pour mémoire, ce malaise est apparu au grand jour le samedi 27 avril quand, dans la foulée de la finale de Coupe de France perdue contre Rennes (2-2, 6-5 aux tirs au but), Neymar a publiquement déclaré ceci : "On doit être plus hommes sur le terrain. Sur ce que j’ai pu voir sur pas mal de matchs, il manque un peu plus d’écoute. Il faudrait un peu plus écouter les joueurs expérimentés, et les respecter, si on veut être une équipe qui grandit. C’est ce que je faisais quand j’étais jeune, j’essayais d’apprendre des anciens. Les jeunes ici, ils sont un peu perdus, ils n’écoutent pas. Les anciens donnent des conseils mais ils répondent. Le coach donne des consignes mais ils répondent. Une équipe ne va pas loin comme ça." Ambiance...

Selon Le Parisien, le Brésilien fait ici références à deux épisodes précis, bien que ces propos visent assez largement Alphonse Areola et Presnel Kimpembe, dont le comportement aurait changé depuis leur titre de champion du monde l’été dernier. Le premier épisode : un peu plus de trois semaines avant ladite finale, à la mi-temps d’un match de Ligue 1 à Nantes (finalement perdu 3-2), l’entraîneur Thomas Tuchel pousse une énorme gueulante et s’en prend verbalement à ses joueurs. Alors capitaine, Presnel Kimpembe ne pipe mot mais, une fois le coach sorti du vestiaire, il invite ses partenaires à "ne pas écouter ce qu’il a dit" et à "tout donner en seconde période"...

T’es qui pour me parler ? Tu ne fais que des passes en arrière !Neymar à Julian Draxler

Ce jour-là, Neymar est absent, mais son ami Dani Alves, choqué par la réaction du jeune Français (23 ans), lui racontera. Le second épisode survient, lui, justement à la mi-temps de la finale contre Rennes. Ce soir-là, l’attaquant constate, incrédule, la désinvolture de certains de ses coéquipiers, affichant ostensiblement (en mangeant des friandises) leur désintérêt vis-à-vis des consignes distillées par Thomas Tuchel.

Le Parisien dévoile enfin une ultime friction, sans doute la plus sérieuse de toutes. Elle date, elle, du 30 avril, soit la rencontre ayant directement suivi, de trois jours, la finale de la Coupe de France. Ce jour-là, Paris s’incline encore, cette fois à Montpellier (3-2) et, après le coup de sifflet final, dans le couloir menant aux vestiaires, Julian Draxler reproche ouvertement à Neymar son individualisme. Le Brésilien explose alors : "T’es qui pour me parler ? Tu ne fais que des passes en arrière !"

Un départ au Real Madrid cet été ?

Le quotidien francilien précise que les deux joueurs ont été à deux doigts d’en venir aux mains, et il a fallu que le directeur sportif, Antero Henrique, et l’entraîneur s’interposent physiquement pour qu’une bagarre n’éclate pas... Il n’empêche : le mal est fait, et le malaise installé. Hasard ou coïncidence : ce même mercredi, le très sérieux journal allemand Sport Bild affirme que le PSG consent désormais à laisser partir Neymar cet été au Real Madrid, contre une offre minimale de 350 millions d'euros... Vraiment, au PSG plus qu’ailleurs, il est temps que cette saison se termine.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Neymar la superstar du PSG

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter