Tapie : "J'aurais lourdé Bielsa dans la seconde"

Football

POLEMIQUE – Bernard Tapie, interrogé ce samedi matin chez nos confrères de L'Equipe, est revenu sur les déclarations de Marcelo Bielsa qui secouent l'OM depuis jeudi. Et « Nanard » n'a toujours pas rangé sa langue dans sa poche.

Dans la guerre des mots entre Vincent Labrune, président de l'OM, et Marcelo Bielsa, l'entraîneur phocéen, Bernard Tapie a choisi son camp. L'ancien président marseillais, et actuel patron de La Provence était interviewé ce samedi matin dans les pages de L'Equipe, il y a livré son analyse de la situation de l'OM, après les propos de Marcelo Bielsa, ce jeudi, envers son président.

Pour celui qui a apporté la Ligue des Champions aux Olympiens, la faute est Argentine: "Si Bielsa ne veut en faire qu’à sa tête, veut se permettre de dire ce qu’il veut quand il veut, qu’il monte un club et devienne président". Pour Tapie, "ce que Bielsa a fait est une faute lourde", et à la place de Labrune , «Nanard» "aurait lourdé dans la seconde" Bielsa.

"Mais qu'il le vire"

Bernard Tapie va même plus loin en voyant dans les déclarations de l'ancien de coach de Newell's Old Boys, un manque de respect à l'institution OM. "Pour qui se prend-il ? Quand on est à l'OM, un club qui a un tout autre palmarès que le sien, on se comporte correctement. Soyons sérieux. Quand on compare l'histoire de l'OM et celle de Bielsa, il n'y a pas photo. Des entraîneurs d'un tout autre standing ont occupé son banc et jamais aucun ne s'est permis de se comporter comme il le fait."

Quant à une sortie de crise, Tapie n'en voit qu'une seule pour Vincent Labrune : "Il est dans la même situation que François Hollande avec Arnaud Montebourg. J'espère qu'il va dégager Bielsa au nom de la dignité du club, de ce que l'OM représente. S'il veut montrer que c'est un président, mais qu'il le vire ! Ce qu'il se passe est d'autant plus con qu'il a un bel effectif. L'OM, sur le papier, c'est du niveau de Monaco." Pour le moment, Vincent Labrune est, lui, parti en vacances. 

Doria : "je suis arrivé à l’OM, sur les indications de Bielsa"

De son côté, Doria, le nouveau défenseur olympien, dont le recrutement semblait poser problème à Marcelo Bielsa, est venu contredire les propos de son entraîneur. Interrogé par le site brésilien Globo Esporte, le capitaine des U21 du Brésil a même assuré que c'est... Bielsa qui l'a recruté personnellement. "Il y a certaines choses qui sortent dans les médias, avec tout le respect qu’ils méritent, qui ne doivent pas être prises en compte. Pour être honnête, si je suis arrivé à l’OM, c’est sur les indications de Bielsa".

Mais la situation ne pose pas de problème à celui qui doit se faire une place au sein de la défense centrale de l'OM. "C’est pour ça que ce qui se dit ne m’affecte pas du tout. Tout le monde m’a bien traité à Marseille. Ils m’ont souhaité la bienvenue. Et le président m’a même dit que c’était l’entraîneur qui avait demandé mon recrutement".

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter