Thierry Henry sur Twitter : quand "Titi" n'aimait pas les réseaux sociaux

Thierry Henry sur Twitter : quand "Titi" n'aimait pas les réseaux sociaux

DirectLCI
STAR - Ce lundi, un champion du monde 98 a fait son arrivée sur Twitter : Thierry Henry, dont le nombre d'abonnés explose déjà. Pourtant, il y a quelques mois, le meilleur buteur de l'histoire assurait ne pas aimer les réseaux sociaux.

Il l'a fait discrètement, sereinement, comme pour enrouler une frappe du pied droit dans le petit filet opposé. Thierry Henry a lancé son compte twitter , lundi, avec cette petite phrase en anglais. ''Bonjour, c'est Thierry Henry. Ceci est mon seul compte officiel. Tout ce qui est posté ici reflète mon opinion. Bienvenue.'' Le tout avec un numéro, le 14, une photo en bandeau de sa statue devant l'Emirates Stadium d'Arsenal, et une biographie : ''Les amateurs appellent ça le génie, les maîtres appellent ça l'entraînement.''

Le premier Tweet de Thierry Henry :

Il faut croire que le meilleur buteur de l'histoire de l'équipe de France était attendu. Thierry Henry comptait déjà, en milieu d'après-midi, plus de 100.000 abonnés. Soit l'équivalent de tous les joueurs de l'équipe de France de handball réunis, ou presque… Reste maintenant à savoir ce que va poster la star, qui passe sa vie entre les terrains de foot de MLS et les endroits branchés de New York. Une première photo de NY a été mise en ligne dans l'après-midi. Mais ne vous attendez pas de suite à voir les coulisses de sa vie. Car les réseaux sociaux et Thierry Henry, jusque-là, font deux.

En janvier, il préférait ''quand les gens parlent face à face''

En janvier dernier, l'attaquant du Red Bull de New York avait même montré sa désapprobation vis-à-vis de tout cela. ''Aucun intérêt. Quel que soit ce que vous voulez y mettre dessus. Je n'aime pas Twitter, je n'aime pas Instagram, je n'ai pas de compte Twitter, je n'ai pas de compte Instagram'', déclarait-il à l'occasion d'une opération commerciale. S'avouant un peu ''old school'', il assurait, alors, préférer ''quand les gens parlent face à face, quand je peux vous regarder''.

On était alors fin janvier 2014 et Thierry Henry concédait ''ne rien comprendre aux réseaux sociaux''. A partir d'aujourd'hui, il va apprendre. Suivi de très près par ses nombreux fans.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter