Thuram déplore que Sagnol "renforce les préjugés" sur les joueurs africains

Football
FOOTBALL - Willy Sagnol, le coach de Bordeaux, a tenu des déclarations polémiques dans Sud Ouest, publié mardi. Il a maladroitement évoqué la puissance du joueur "typique africain" et l'intelligence des "Nordiques". Des propos qui ont fait réagir son ancien coéquipier Lilian Thuram, au micro d'Europe 1.

Jusqu'ici, Willy Sagnol ne faisait pas de bruits, tranquille sur les bords de la Garonne. La réussite sportive des Girondins, 4es de Ligue1, lui est même en grande partie attribuée et beaucoup d'observateurs s'accordant à dire que l'ancien latéral du Bayern Munich est un homme intelligent . Mais au détour d'une question légitime sur l'affaiblissement de son équipe une fois plusieurs de ses joueurs partis pour la prochaine Coupe d'Afrique des Nations, l'ancien vice-champion du monde 2006 a dérapé.
 
"L'avantage du joueur, je dirai typique africain : il n'est pas cher, généralement prêt au combat, on peut le qualifier de puissant sur un terrain. Mais le foot, ce n'est pas que ça, c'est aussi de la technique, de l'intelligence, de la discipline, explique Sagnol. Il faut de tout. Il faut des Nordiques aussi. C'est bien les Nordiques, ils ont une bonne mentalité. Une équipe de foot, c'est un mélange."

EN SAVOIR +>  A Bordeaux, Willy Sagnol recrutera moins de joueurs africains .

La maladresse a aussitôt fait réagir Lilian Thuram, coéquipier de Willy Sagnol en équipe de France entre 2000 et 2008. Celui qui est par ailleurs le fondateur de l a Fondation Lilian Thuram-Education contre le racism est monté au créneau sur Europe 1  : "Lorsque vous lisez ou que vous écoutez Willy Sagnol, on constate qu'il renforce ces préjugés-là. Ça me surprend oui parce qu'il n'avait jamais tenu de tels propos. C'est vrai que, malheureusement, nous vivons dans un pays où subsistent des préjugés. Lui les renforce. Je suis extrêmement surpris qu'il puisse tenir ce genre de propos. Car, que ce soit en équipe nationale ou en club, il (Willy Sagnol) a dû jouer en club avec des joueurs africains, ou d'origine africaine, et a dû constater qu'il y avait des joueurs intelligents, disciplinés et très bons tactiquement."

Invité par Sud Ouest à préciser sa pensée, Willy Sagnol n'a pas souhaité revenir sur ses propos, estimant que la polémique n'avait pas lieu d'être. Sauf que le mal était fait et les relents de l'affaire des quotas qui avait agité la FFF en 2011 sont remontés.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter