Toute la Colombie scrute le genou de Falcao

Toute la Colombie scrute le genou de Falcao

DirectLCI
FOOTBALL - Sorti sur civière mercredi soir à la 40e minute du match de Coupe de France face à Chasselay, le Monégasque Radamel Falcao a passé des examens ce jeudi matin pour déterminer la gravité de sa blessure au genou gauche. Le verdict vient de tomber : si ce n'est pas une rupture, l'attaquant souffre d'une lésion du ligament croisé antérieur nécessitant une opération. Et donc plusieurs mois d'absence, sans que l'on en sache plus.

Ou comment un anodin tour de Coupe de France peut faire trembler un pays, à plus de 8000 km de là. Mercredi, Radamel Falcao a quitté sur civière le stade Gerland , taclé par un défenseur de Chasselay alors qu'il allait au but. Une action qui a provoqué l'émoi du fautif – ''Cela m'a gâché mon match, je ne suis vraiment pas bien'', déballait-il à la fin ; de son entraîneur Claudio Ranieri – ''Si Falcao a quelque chose de grave, c'est de la faute de l'arbitre, il n'est pas possible qu'il siffle toutes les fautes sans jamais sortir d'avertissement'' ; mais, surtout, de la Colombie toute entière.

''La blessure de Falcao tient Monaco et la Colombie'' ( El Tiempo ), '(La participation au) Mondial en danger pour Falcao' ( El Heraldo ), 'La blessure de Falcao fait souffrir les Colombiens' ( El Colombiano ), 'Je crois que ce qu'a Falcao est grave' ( El Espectador , qui cite Toulalan). Bref, le genou gauche de l'attaquant star colombien a soudain pris plus d'importance au pays de Shakira que le Gayetgate n'en a en France.

Mail de menace et enflammades espagnoles

Car avant de passer des examens ce jeudi matin, la gravité de la blessure restait floue. Et l'un des médecins du club a même évoqué une possible rupture des ligaments, laquelle équivaut souvent à six mois d'absence. Soit une reprise programmée en juin. Donc tout juste pour la Coupe du monde. Le club de Chasselay a d'ailleurs déjà reçu un mail de menace en provenance directe de Colombie, où le défenseur fautif est vivement mis en cause, annonce 20 minutes .

Alors que les journaux espagnols - toujours dans la retenue - annonçaient déjà le forfait de l'ancien Madrilène pour la grand-messe de l'été prochain, l'AS Monaco publiait enfin, dans le courant de l'après-midi, un communiqué médical : "Suite à la blessure subie ce mercredi, Radamel Falcao a effectué des examens médicaux. Il en ressort que le joueur présente une lésion du ligament croisé antérieur du genou gauche. Une opération chirurgicale est nécessaire ces prochains jours. Les médecins vont donc tout mettre en œuvre pour lui permettre de récupérer le plus rapidement possible."

Falcao : "Si je dois aller avant sur la lune, j'irai, mais je serai au Mondial"

La question est désormais de savoir si la lésion implique ou non un arrachement du ligament, ce qui influerait grandement sur la durée de son indisponibilité. Une certitude : rien ne permet, pour l'heure, de déduire que l'international colombien manquera la première Coupe du monde que disputera son pays depuis 1998. Toutefois, si une opération est nécessaire, on peut raisonnablement tabler sur une absence d'au moins quatre mois...

"Si je dois aller avant sur la lune, j'irai, mais je serai au Mondial", aurait réagi Falcao, selon des propos que lui prêtent plusieurs médias espagnols ce jeudi après-midi. Mais reste à voir dans quel état... De leur côté, les Colombiens continuent de s'inquiéter pour leur vedette, auteur de 9 buts lors des éliminatoires, El Tiempo rappelant qu'El Tigre a déjà connu une telle blessure, en 2006, aux ligaments croisés du genou droit. Elle l'avait tenue éloigné des terrains durant huit mois… Une éternité pour tout un peuple, que le but du Montpelliérain Victor Hugo Montaňo, lui aussi Colombien, mercredi  soir en Coupe de France, ne suffira pas à consoler .

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter