Transferts suspects à l'OM : José Anigo est lui aussi en garde à vue

Football

AFFAIRE - Une série d’interpellations a eu lieu ce mardi matin dans le cadre de l’enquête sur les transferts présumés douteux à l’Olympique de Marseille. Dans la soirée, José Anigo a rejoint la dizaine de gardés à vue.

Il était attendu. Après la vague d'interpellations de mardi matin, et alors qu'il ne faisait pas partie de la quinzaine de personnes entendues en novembre (parmi elle le président Vincent Labrune et deux de ses prédécesseurs, Pape Diouf et Jean-Claude Dassier), José Anigo a été logiquement placé en garde à vue mardi soir.

Il était directeur sportif de l'OM au moment des transferts douteux

Car s'il officie désormais en tant que recruteur pour l'OM au Maroc, lors de la période où se sont déroulés les transferts qui intéressent la justice (elle soupçonne notamment des rétrocommissions reversées au milieu marseillais entre 2009 et 2010), Anigo était directeur sportif du club phocéen. Entendu à l'Hôtel de police, celui qui entraînait encore l'OM la saison passée a donc ensuite placé en garde à vue à vue, a-t-on appris sans plus de précision de la part de son avocat, Maître Molina.

EN SAVOIR+
>> OM : de nouvelles interpellations
>> 
Transferts douteux à l'OM : présidents et agents, les liaisons dangereuses

Lire et commenter