Trois ans après, Patrice Evra revient sur son clash avec Pierre Menès

Football

Six ans après avoir accordé sa dernière interview à un journal français, Patrice Evra s’est exprimé dans les colonnes de l’Equipe ce samedi. Il est notamment revenu sur sa brouille avec certains consultants médiatiques.

Souvenez-vous, c’était en octobre 2013. Patrice Evra, alors très remonté contre certains consultants, les avait pointés du doigt dans une interview diffusée par Téléfoot. Le joueur reprochait à Luis Fernandez, Rolland Courbis et d'autres encore de donner leur avis sur lui. Il avait alors volontairement écorché leurs noms, parlant de Michel Fernandel et Rolland Tournevis, notamment.

Mais celui après qui il en avait le plus, c'était Pierre Menes : "Il a parlé de ma famille en disant que j’étais prêt à vendre ma mère pour revenir en équipe de France" déclarait-il à l'époque. Dans les colonnes de L’Equipe , ce samedi, il est revenu sur cet épisode ; affirmant qu’il ne regrettait pas sa sortie médiatique : "Tu fais ce que tu veux avec moi mais ça, non. Ma mère a eu des pépins. Un jour, on m’appelle pour me dire qu’elle rentre à l’hôpital parce qu’elle a mal au ventre. Quand je suis arrivé, on l’avait amputée d’une jambe. Je ne blague pas avec ça. (…)" a-t-il confié.

EN SAVOIR + >> La réponse des consultants à l'époque

Nouvelle charge contre Lizarazu

Interrogé sur le fait que Bixente Lizarazu a longtemps refusé de prononcer le nom de Patrice Evra sur TF1 lors des matchs des Bleus, le joueur de la Juventus Turin a dégainé : "Ah bon ? Si sa vie est meilleure comme ça, tant mieux pour lui. (…) Le problème, c’est que je joue au même poste que lui." Avant de tempérer ses propos : "Mais je respecte sa carrière. Demain, si je le croise, je lui serre la main."

Lire et commenter