Trophée des Champions : qui du PSG ou de Monaco a le plus de chance ? Voici notre verdict

Football

FOOTBALL - Les deux meilleures équipes du championnat de l'année dernière s'affrontent ce samedi soir à Tanger pour le premier match officiel de la saison. Près d'un mois après la reprise de l'entraînement, les deux équipes se disputent le premier trophée de l'année. Une manière également de jauger leur état de forme, une semaine avant la reprise du championnat de ligue 1.

Les fans de foot hexagonal respirent enfin de nouveau. Les deux équipes les plus attractives de la saison 2016-2017 font leur rentrée officielle ce soir, à Tanger, afin de se disputer le trophée des champions. Après un mois de reprise, les deux clubs n'ont pas eu la même préparation. 

Les matches de préparation : avantage Monaco

Souvent considérés comme anecdotiques, les résultats des matches de pré-saison peuvent néanmoins donner une indication de l'avancée de la préparation d'une équipe. En ce qui concerne les deux premiers du championnat 2016-2017, pas vraiment de débat : le PSG en a disputé quatre pour deux nuls (contre le Paris FC et la Roma) et deux défaites (contre la Juventus et Tottenham). Avec six buts marqués contre onze encaissés, la préparation parisienne qui s'est déroulée en partie lors d'une tournée aux Etats-Unis, est forcément moins bonne que les deux précédentes. Pourtant, en conférence de presse, Unaï Emery, l'entraineur espagnol du PSG a affirmé que son équipe était "prête et très concentrée" pour le match contre Monaco. 

De son côté, l'équipe du Rocher a été plus solide mais n'a pas non plus brillé. D'autant qu'ils ont affronté des équipes plus faibles que les adversaires du PSG aux Etats-Unis (Rapid Vienne, Stoke City, PSV Eindhoven, Fenerbahce...) pour un bilan de deux victoires, trois nuls et une défaite. En tout, l'ASM a marqué onze buts et en a encaissé sept. Avantage Monaco donc, même si le champion de France en titre reste sur deux nuls peu probants contre Fenerbahce et le PSV Eindhoven lors des deux derniers matches de préparation. 

Le mercato : avantage PSG

A chacun son feuilleton. L'un pour un départ (Kylian Mbappé) l'autre pour une arrivée (Neymar). Les deux éventuelles signatures enflamment les médias depuis plusieurs semaines et les sommes astronomiques qui sont évoquées affolent le marché des transferts. Outre ces deux mouvements possibles, les deux équipes n'en sont pas au même stade en terme de mercato. Le PSG a perdu très peu de joueurs même si Verratti n'est toujours pas assuré de rester. Quant à Dani Alves, latéral droit international brésilien, il a posé ses valises à Paris. L'ancien Barcelonais a d'ailleurs déjà brillé en match de préparation et sera sûrement titulaire ce samedi. 

Même si la politique de l'AS Monaco est différente de celle des propriétaires qataris du PSG, le club de la principauté a perdu de nombreux joueurs cadres depuis le début du marché des transferts : Bernardo Silva et Benjamin Mendy sont partis à Manchester City, Tiémoué Bakayoko a rejoint N'golo Kanté dans l'entrejeu de Chelsea et Valère Germain a signé à l'Olympique de Marseille. Pour les remplacer, le Belge Youri Tielemans a été utilisé à de nombreuses reprises. Au milieu, il a partagé son temps avec Soualiho Meïté. En défense, le Néerlandais Terence Kongolo a alterné entre l'axe et le couloir gauche. Bien qu'encore inconnues du grand public, les trois recrues se sont montrées solides lors des matches de préparation. Avantage PSG donc qui a réussi à garder son équipe quasi complète par rapport à l'année dernière. 

Les compositions d'équipes probables : avantage PSG

La seule incertitude pour le Paris Saint-Germain concerne le poste de gardien de but. Kevin Trapp a effectué une mauvaise prépaparation, son match catastrophique contre Tottenham au cours duquel il a été expulsé après avoir concédé un but gag, en a été la preuve ultime. En dehors de la cage, l'équipe du PSG ressemblera très probablement à celle de l'année dernière, renforcée par l'arrivée de Dani Alves sur le côté droit de la défense. Gonzalo Guedes, recruté l'hiver dernier et qui a fait une préparation remarquée, devrait être associé à Cavani et Pastore sur le front de l'attaque. 

En vidéo

Monaco champion de France : Jardim le discret

Le onze de Monaco connaîtra plus de bouleversements par rapport à l'équipe de la saison dernière. Si la solide défense centrale (Jemerson-Glik) reste inchangée, Fabinho sera orphelin de Bakayoko au milieu, pierre angulaire du jeu monégasque de la saison dernière. La recrue belge Tielemans qui le remplace est prometteur mais les automatismes avec le Brésilien restent à créer. Sur les côtés, le Rony Lopes, prêté à Lille la saison dernière devrait être aligné malgré une préparation peu convaincante. Devant, les trois artisans du titre que sont Lemar, Falcao et Mbappé seront alignés, de quoi rassurer les supporters monégasques. 

Ce trophée que vont se disputer Parisiens et Monégasques ce samedi soir est sans doute le moins important de la saison mais il peut donner le ton de celle-ci et mettre la pression sur l'équipe vaincue avant des retrouvailles décisives pour la ligue 1 le 26 novembre à Louis II. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter